DiversSociété

Il tue sa femme et leurs 3 filles puis se suicide à cause d’un faux certificat de vaccin Covid

Un homme a assassiné sa femme et leurs trois filles après avoir falsifié un certificat de vaccin Covid-19 et craint que ses enfants ne lui soient arrachées lorsqu’il se fera prendre.

La police a retrouvé deux adultes, tous deux âgés de 40 ans, et trois enfants âgés de quatre, huit et dix ans morts des suites de blessures par balle dans une maison familiale à Koenigs Wusterhausen, au sud de Berlin, en Allemagne, le samedi 4 décembre. Dans une longue note d’adieu retrouvée par la police, l’homme , nommé Devid R, a déclaré avoir falsifié un certificat de vaccination pour sa femme nommée Linda.

Selon le procureur Gernot Bantleon, l’employeur de l’épouse de Devid l’a découvert, ce qui a incité le couple à craindre d’être arrêté et de perdre leurs enfants Leni, Janni et Rubi.

La police a été appelée à la maison après avoir été alertée par des témoins qui avaient vu des corps sans vie dans la maison samedi.

En Allemagne, avoir un faux certificat de vaccin Covid-19 est une infraction pénale et est passible d’une amende ou d’un an de prison.

Les enquêteurs soupçonnent l’homme d’avoir tué sa femme et ses enfants, puis lui-même.  Ils ont trouvé une arme à feu dans la maison, mais il n’était pas clair s’il s’agissait de l’arme utilisée pour tirer les coups de feu mortels.

LIRE AUSSI: Kenya: un homme tue à coups de hache sa femme et ses 4 enfants

Ils n’ont trouvé aucune indication que quelqu’un d’autre était présent à ce moment-là ou que quelqu’un s’était introduit de force dans la maison.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page