MondePolitique
A la Une

Invasion russe : voici ce dont a besoin l’Ukraine pour gagner la guerre selon Zelensky

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a dressé la liste de ce qui, selon lui, aidera l’Ukraine à gagner la guerre contre la Russie.

Lors de son discours au sommet de Davos, il a demandé aux participants de donner plus d’armes à l’Ukraine et d’imposer plus de sanctions à la Russie. Selon le dirigeant ukrainien, des dizaines de milliers de vies auraient été sauvées si les pays avaient agi plus rapidement.

« Le conflit montre que le soutien au pays attaqué est d’autant plus précieux qu’il est fourni rapidement : armes, financement, soutien politique et sanctions contre la Russie », a déclaré M. Zelensky.

Selon Zelensky, si Kiev avait reçu 100 % de ses besoins en une seule fois en février, des dizaines de milliers de vies auraient été sauvées. 

« C’est pourquoi l’Ukraine a besoin de toutes les armes que nous demandons, et pas seulement de celles qui ont été fournies », a-t-il déclaré.

Il a appelé à un embargo du pétrole sur la Russie, à des mesures punitives contre toutes ses banques et à la mise à l’écart de son secteur informatique, ajoutant que toutes les entreprises étrangères devraient quitter le pays.

« Il ne devrait y avoir aucun commerce avec la Russie. Je crois qu’il n’y a toujours pas de telles sanctions contre la Russie – et il devrait y en avoir.

Anastasia Radina, une législatrice ukrainienne, a déclaré que son pays avait besoin d’armes « de style OTAN », notamment des chars et des systèmes de défense aérienne basés au sol.

« Ce que nous recherchons avant tout, ce sont des avions de combat et cela a été la discussion la plus difficile », a-t-elle déclaré.


« Trois mois de guerre, et des dizaines de milliers de vies perdues…Franchement, c’est scandaleux. »

L’Ukraine reçoit des obusiers « mais ce n’est pas encore suffisant », a-t-elle ajouté.

Alors que les États-Unis, la Grande-Bretagne et le Canada ont pris des mesures pour interdire le pétrole et le gaz russe, l’Union européenne est divisée sur l’imposition d’une telle interdiction.

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page