Politique

Gambie : Yahya Jammeh empêche l’atterrissage de l’avion du président de la Cédéao…Explications

La Gambie a empêché une mission régionale conduite par la présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf d’accéder à son territoire, après que le président Yahya Jammeh est revenu sur la reconnaissance de sa défaite électorale, a affirmé samedi le ministre sénégalais des Affaires étrangères Mankeur Ndiaye.

“Yahya Jammeh a empêché l’atterrissage de l’avion du président de la Cédéao” (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest), a déclaré M. Ndiaye à la télévision privée TFM, en référence à Mme Sirleaf, qui exerce actuellement la présidence de cette organisation régionale.

Publicité

Les communications téléphoniques internationales avec la Gambie étaient quasiment impossibles samedi, mais la situation était calme à Banjul, capitale de ce petit pays d’Afrique de l’Ouest enclavé dans le territoire sénégalais hormis sa façade atlantique, selon un envoyé spécial de la radio privée sénégalaise RFM intervenant en direct pendant le journal de la mi-journée.

Dans les heures précédant la déclaration de M. Jammeh, l’ambiance était tendue à Banjul, avec le déploiement de troupes et l’installation de sacs de sable sur les axes stratégiques.

Le Sénégal, unique voisin de la Gambie, a condamné vendredi soir le revirement du président gambien, qui a rejeté les résultats de l‘élection du 1er décembre une semaine après avoir reconnu sa défaite, exigeant qu’il cède pacifiquement le pouvoir.

“Le Sénégal rejette et condamne fermement cette déclaration”, selon un communiqué du ministre des Affaires étrangères, exprimant sa “surprise”.

“Le Sénégal exige que le président sortant respecte sans condition le choix démocratique librement exprimé par le peuple gambien, qu’il organise la transmission pacifique du pouvoir et qu’il assure la sécurité et l’intégrité physique du président nouvellement élu”, Adama Barrow, candidat d’une large coalition d’opposition, selon le texte.

Il “engage instamment la Cédéao, l’Union africaine et les Nations unies à oeuvrer ensemble et prendre toutes les mesures qu’imposent la sauvegarde des résultats du scrutin présidentiel en Gambie et le respect de la souveraineté du peuple gambien”.

Dans sa déclaration télévisée vendredi soir, M. Jammeh a assuré que “l’intervention de puissances étrangères ne changerait rien”.

Avec l’AFP

Tags

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée +224-669-00-03-21 aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

9 commentaires

  1. Si jammeh a reconnu sa défaite à la proclamation des résultats,il doit également céder le fauteuil présidentiel s’il aime son peuple.

  2. De toute façon, il faut savoir lâcher les choses avant de savoir lâcher. Des exemples sont là comme celui de Sadam hussein, Mouhamar Khadafi même si quelques part ces derniers sont maltraités par des puissances.

  3. nous devons etre vigilent pour les choses si yahya jammeh demande le recomptage des voix mais il faut le faire car il est dabord le president de la gambie mais les blancs nous dites a chaque les lois cela veut dire que nous ne sommes pas libre encore franchement c est du n importe quoi&

  4. Qui tire l’épée injustement périra par l’épée. Un homme averti en vaut deux. Il faut donc savoir partir quand il est temps.

  5. Mr yahya doit s’en aller il n’est pas le seul gambien né pour diriger la Gambie.soyons sérieux qu’à même 22ans au pouvoir avec des résultats nuls si non que œuvré pour son bien être. Si réellement il a bien travaillé pour quoi avoir peur de cédé le pouvoir?l’Afrique a besoin d’aller en avant comme les autres continents.

  6. C’est vraiment bien Mr le président car ce que vous faites c’est protégé l’Afrique contre ces mercenaires africains sans âmes qui suivent les occidentaux pour déstabiliser notre cher Afrique.

  7. “Yahya Jammeh empêche l’atterrissage de l’avion du président de la Cédéao…Explications”; où sont les explications dans tout votre article? Quand on lit votre article, on ne voit aucune explication ou raison pour laquelle Yahya Jammeh a empêché l’atterrissage de l’avion du président de la cedeao. Vous avez parlé de l’envoyé spécial de RFM et de la réaction du Sénégal. Maintenant qu’est-ce qui explique le refus d’atterrir ? C’est l’objet du titre de votre article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer