À la UneAsieMonde

Japon: une princesse renonce au titre royal pour pouvoir épouser son fiancé rejeté par la famille impériale

Une princesse devrait effectuer un paiement de 730 000 £ pour renoncer à son statut royal afin d’épouser son ami de l’université.

La princesse Mako du Japon, qui est la petite-fille de l’empereur Akihito, a annoncé ses fiançailles avec son camarade de classe, Kei Komuro, en 2017, mais le mariage a été retardé pendant des années en raison de la controverse sur son fiancé. 

Publicité

Le mariage a été reporté après des informations faisant état d’un différend financier entre la mère de M. Komuro et son ancien fiancé.

Il a maintenant été rapporté que le gouvernement est sur le point d’accepter que la princesse renonce au paiement, d’une valeur allant jusqu’à 150 millions de yens, pour les membres de la famille royale renonçant à leur statut pour épouser des roturiers, selon Reuters.

 

Japon: une princesse renonce au titre royal pour pouvoir épouser son fiancé rejeté par la famille impériale

La chaîne publique japonaise NHK rapporte que la date du mariage pourrait être annoncée dès le mois prochain.  Les médias ont déclaré que le couple – qui s’est rencontré alors qu’il étudiait à l’Université chrétienne internationale de Tokyo – prévoyait de vivre aux États-Unis.

En vertu de la loi japonaise sur la succession royale réservée aux hommes, les femmes membres de la famille impériale perdent leur statut en épousant des roturiers.

La princesse Mako d’Akishino est l’une des membres de la famille royale les plus populaires et à la mode au Japon. Elle est souvent comparée à Kate Middleton.  

Au Japon, elle est rarement hors de vue du public, mais pendant un an, elle s’est déguisée en étudiante régulière à l’Université de Leicester.

Publicité 2

Soucieuse de ne pas se démarquer, la princesse Mako a vécu dans des résidences universitaires avec d’autres étudiants tout en étudiant pour une maîtrise en études des musées d’art et des galeries en 2015.

La princesse avait auparavant étudié à l’Université d’Édimbourg dans le cadre d’un programme d’échange.

Son fiancé, M. Komuro, serait un cuisinier, un skieur et un violoniste accompli et aurait déjà travaillé comme « Prince de la mer » pour promouvoir les plages de Shonan dans la préfecture de Kanagawa.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page