AfriqueDivers

Kenya: Les personnes souffrant d’hypertension interdites de conduire

Le Kenya a pris des mesures ambitieuses pour empêcher les personnes souffrant de certaines maladies, de conduire. Ceux qui souffrent d’hypertension artérielle sont parmi ceux qui ne peuvent pas être autorisés à avoir un permis de conduire.

L’Autorité nationale de transport et de sécurité (NTSA) du pays a publié le nouveau programme de conduite avec la recommandation de tests médicaux obligatoires pour l’épilepsie, l’hypertension, la vue et les problèmes d’audition pour tous les conducteurs.

Selon le nouveau programme, les conducteurs sont censés renouveler leurs licences tous les 10 ans, et seulement après avoir soumis un rapport médical. Cependant, les automobilistes de plus de 60 ans doivent soumettre un rapport médical chaque année.

Les tests médicaux comprendront également toute une gamme de maladies et de maladies liées au cerveau qui inhibent la mobilité et les mouvements musculaires tels que les accidents vasculaires cérébraux. Dans le programme d’étude, les conditions oculaires conduisent une longue liste de tests médicaux obligatoires pour les nouveaux conducteurs ainsi que les anciens qui cherchent à renouveler leur permis de conduire.

Selon le directeur adjoint de la NTSA en charge de la sécurité, le Dr Duncan Kibogong, certaines conditions conduiront à une disqualification automatique. « Pour l’épilepsie, c’est un non. Le fait est que personne, y compris le conducteur, n’a d’idée quand les crises peuvent se produire « , Kibogong a indiqué que NTSA travaillerait étroitement avec le ministère de la Santé pour s’assurer que seulement ceux qui sont en forme sont autorisés sur la route.

La pratique consistant à rattacher la délivrance de permis de conduire à des examens médicaux peut être nouvelle dans le pays, mais elle est en vigueur depuis des années dans d’autres parties du monde.

À New York, par exemple, si l’on perd l’usage d’une jambe, d’un bras, d’un œil ou d’une oreille, ces informations doivent figurer sur le permis de conduire. Ces conducteurs sont alors uniquement autorisés à conduire des véhicules personnalisés. De même, si l’ouïe du conducteur n’est pas acceptable, une restriction de «prothèse auditive ou de rétroviseur» est ajoutée au permis de conduire. Ceux qui portent des prothèses auditives et qui ne réussissent pas le test d’audition doivent utiliser des rétroviseurs extérieurs.


 

Crédit photos: Nigerian Hive

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page