DiversSociété

Kenya: un homme décapite sa grand-mère et amène sa tête au poste de police

Un homme qui a assassiné sa propre grand-mère, s’est rendu au commissariat avec la tête de sa victime comme preuve du crime. L’incident s’est produit au poste de police central de Kisumu, au Kenya.  

L’homme de 24 ans a tué sa grand-mère qui vit avec lui, ses frères et sœurs et leurs parents, le lundi 5 avril dans le bidonville de Nyalenda, au Kenya.

Publicité

 Après avoir tué la vieille dame, il a placé la tête dans un sac en plastique et l’a mise dans un seau et l’a envoyée au poste de police.

Kenya: un homme décapite sa grand-mère et amène sa tête au poste de police

Arrivé au commissariat, les policiers ont supposé qu’il avait un parent au poste et est venu lui remettre de la nourriture, mais il a demandé à la police de regarder dans le seau.

LIRE AUSSI: Cameroun: une mère offre la tête coupée de sa fille à un restaurateur

A la grande surprise des policiers, ceux-ci ont découvert la tête d’une vieille femme tranchée à partir du coup.  Il a été immédiatement enfermé dans les cellules de la police.

Le jeune homme a ensuite conduit la police à sa maison où le corps de sa grand-mère gisait toujours. 

Kenya: un homme décapite sa grand-mère et amène sa tête au poste de police

La police a récupéré le corps et l’a envoyé à la morgue. Quant à savoir pourquoi l’homme a commis un tel crime, la police n’a pas encore eu de réponse. L’interrogatoire poursuit son cours normal selon nos sources.

Kenya: un homme décapite sa grand-mère et amène sa tête au poste de police

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page