Afrique

La Chine fait don de 100 nouveaux bus au Mozambique

La chine a offert 100 nouveaux bus vendredi, au Mozambique pour améliorer les transports publics dans le pays.

« Les bus que nous recevons aujourd’hui ont été offerts par le gouvernement chinois. Ils sont sophistiqués, résistants et possèdent un système de moteur automatique ainsi qu’une série de mesures pour faciliter la vie des Mozambicains », a déclaré le chef d’Etat, Filipe Nyusi, lors de la cérémonie de livraison à Maputo.

Publicité

Le président a souligné que le don est le résultat des bonnes relations entre le Mozambique et la Chine. Son gouvernement a encouragé davantage d’entrepreneurs chinois à investir dans le pays sur la base des avantages mutuels.

Ce don s’inscrit dans le cadre du programme « Plan 1000 » du gouvernement mozambicain, qui vise à offrir 1 000 bus en cinq ans, a révélé le président, ajoutant que 80% de l’objectif a déjà été atteint.

Le maire de Maputo Eneas Comiche a exprimé sa gratitude lors de la cérémonie. « Il ne fait aucun doute que le don contribuera à minimiser le problème de la mobilité dans le pays, en particulier dans les zones urbaines », a-t-il déclaré.

L’ambassadeur de la Chine au Mozambique, Su Jian, a déclaré que ce don est une nouvelle preuve de l’amitié entre les deux peuples et une manifestation concrète du partenariat stratégique de respect mutuel et de développement commun entre les deux pays.

« Les bus offertes ont des pièces de rechange et des accessoires pour l’entretien et un groupe de techniciens locaux sera chargé de les faire fonctionner correctement », a-t-il expliqué.

Les bus, fabriqués par la société « Zhong Tong », ont une capacité de 40 places, et de nombreuses améliorations ont été apportées, a déclaré le président de la société Li Shupeng.

Pub


« En fonction des conditions routières et climatiques et des habitudes de déplacement des gens dans le pays, nous avons mis en place une équipe spéciale pour améliorer les véhicules, comme la réhabilitation des portes, l’amélioration de la capacité de pataugeage et l’installation de la boîte de vitesses automatique », a expliqué Li Shupeng.

Crédit photo : cgtnafrica

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer