À la UneAfrique
A la Une

L’Algérie annonce la rupture de ses relations diplomatiques avec le Maroc

La décision est intervenue quelques jours après que le gouvernement algérien a annoncé son intention de reconsidérer ses relations avec le Maroc.

Le ministre algérien des Affaires étrangères a déclaré que son pays rompait ses relations diplomatiques avec le Maroc « à partir d’aujourd’hui », aboutissant à une hostilité croissante entre les voisins.

Le ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra, s’exprimant lors d’une conférence de presse mardi, a lu une déclaration du président disant que les liens entre les nations nord-africaines ont été rompus.

Publicité

L’annonce intervient près d’une semaine après que le président Abdelmadjid Tebboune a déclaré lors d’une réunion de sécurité que « les actes hostiles incessants perpétrés par le Maroc ont entraîné la nécessité d’une révision des relations entre les deux pays », a rapporté la nouvelle agence officielle APS.

LIRE AUSSI: https://www.afrikmag.com/royal-air-maroc-un-scandale-pornographique-frappe-cette-compagnie-aerienne/

Ramtane a accusé le Maroc de financer des « organisations terroristes » pour nuire à l’Algérie. Le FM algérien a également explicitement suggéré que le Maroc était à l’origine des incendies de forêt qui ont éclaté au début du mois dans la région de Kabylie.

Le discours de Ramtane a également reflété la frustration de l’Algérie face à la récente décision d’accorder à Israël le statut d’observateur au sein de l’Union africaine. 

Le diplomate algérien a également condamné le Maroc pour son soutien au statut d’observateur d’Israël à l’UA.

Ce n’est pas la première fois que le gouvernement algérien s’en prend au Maroc pour son rapprochement avec Israël.

Après la décision du Maroc d’établir des relations diplomatiques avec Israël en décembre 2020, l’Algérie s’est tournée vers l’antisémitisme pour attaquer ce que l’établissement politico-militaire du pays a décrit comme une collusion maroco-israélienne pour faire des ravages au Maghreb et dans la région MENA au sens large.

La conférence de presse de Ramtane mardi fait suite à une réunion du « haut conseil » que le président Abdelmadjid Tebboune a présidée il y a tout juste une semaine.

LIRE AUSSI: https://www.afrikmag.com/maroc-les-montres-de-luxe-du-roi-mohammed-vi-voles-les-coupables-condamnes-a-de-lourdes-peines/

Lors de la réunion du haut conseil, le gouvernement algérien a clairement indiqué que l’Algérie continuerait de faire la sourde oreille à l’initiative de dialogue du Maroc pour sortir de l’impasse politique entre les deux pays.

Le président algérien a déclaré que son pays reconsidérerait ses relations avec le Maroc, l’accusant d’être impliqué dans les feux de forêt.

Le gouvernement algérien a également affirmé que le Maroc était entré en collision avec Israël pour provoquer l’incendie de forêt.

Les accusations sont venues quelques jours après que le gouvernement marocain a offert son aide pour aider le gouvernement algérien dans sa campagne contre les incendies de forêt.

Publicité 2

Le roi Mohammed VI a personnellement chargé les ministères de l’Intérieur et des Affaires étrangères de fournir à l’Algérie tout l’air nécessaire, y compris la remise au gouvernement algérien d’avions de lutte contre l’incendie.

Avant l’initiative d’aide du Maroc, le roi Mohammed VI a appelé l’Algérie à s’engager dans un dialogue politique pour mettre fin aux tensions et à la crise.

Le roi a également rassuré les Algériens que le Maroc ne ferait jamais de mal à l’Algérie, soulignant que la stabilité du pays est l’une des priorités de Rabat.

« Ce qui affecte le Maroc affectera aussi l’Algérie, car les deux pays sont comme un seul et même corps. C’est parce que le Maroc et l’Algérie souffrent tous deux des problèmes de migration, de contrebande, de drogue et de trafic d’êtres humains », a déclaré le roi lors de son discours.

Le monarque a également souligné l’importance de la réouverture des frontières, la qualifiant de seule situation normale.

Reste à savoir si le gouvernement marocain réagira à la décision algérienne.

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page