À la UneCôte d'IvoireCulture & Loisirs

Le Jazzman ivoirien, Constant Boty veut sensibiliser à la vaccination contre la Covid-19

Constant Boty, le jazzman ivoirien sera très bientôt de retour dans les bacs avec son album intitulé « Le journal du confinement ». Une œuvre discographique pour saluer la résilience des artistes et du monde culturel face à la pandémie mondiale du coronavirus qui a plombé l’industrie musicale et les arts.

Artiste chanteur ivoirien, auteur, compositeur, guitariste, producteur, arrangeur, médiateur et entrepreneur culturel, Constant Boty a beaucoup de cordes à son arc. À cheval entre le Ghana, l’Afrique du Sud et les États-Unis, il a fait du jazz sa musique de prédilection, le conduisant ainsi sur plusieurs scènes à travers le monde.

Publicité

Après son dernier album de 12 titres intitulé « Comme-ci, comme-ça », une œuvre-hommage à feu Kofi Annan, ex-Secrétaire général des Nations-Unies, le jazzman s’apprête à revenir dans les bacs avec une œuvre intitulée « Le journal du confinement » pour saluer le courage des acteurs culturels face à la Covid-19, mais aussi et surtout inviter les populations à se faire vacciner.

« Un peu partout en Afrique, nous constatons une réticence des populations à aller vers les centres de vaccination. Avec cet album, je veux sensibiliser nos compatriotes africains sur le bien-fondé de nous faire vacciner. Si on ne veut pas se couper du monde qui a accepté le vaccin, alors, nous devons nous faire vacciner pour nous protéger nous-mêmes et aussi protéger les autres contre la Covid-19 qui fait des millions de morts dans le monde. La Covid-19 a tout arrêté, plus nous nous vaccinerons et plus le retour à la normale sera rapide », déclare le jazzman ivoirien.

Cet album exprime le ressenti de l’artiste face à la Covid-19. « Je suis rentré en studio à Abidjan au mois de mars dernier pour enregistrer six titres avec des musiciens ivoiriens avant de m’envoler pour Accra, au Ghana pour enregistrer cinq autres morceaux avec des musiciens ghanéens.

J’ai invité sur l’album Monica Manaker, la jazz woman, guitariste et chanteuse internationale Argentino-Israélienne. Elle chante sur le titre «Résilience» et «Ze Maguia », sa composition originale. Monica joue également la guitare classique sur un troisième titre qui est une improvisation free jazz avec Jean Ebo aux claviers et moi-même à la guitare électrique », présente l’artiste.

Publicité 2

Selon le jazzman ivoirien, la sortie de l’album est annoncée pour mars 2022 et sera l’épicentre d’une caravane de sensibilisation qui va sillonner tout le pays et la sous-région.

Mais bien avant, le 15 novembre prochain marquera la sortie d’un single intitulé « Every breath you take », un mélange de Zouglou, Jazz et Highlife. « A travers ces deux projets, je voudrais me servir de la force du Jazz qui est aujourd’hui considéré comme un langage universel, pour faire passer le message de la sensibilisation mondiale contre la Covid-19 et les maladies infectieuses », a conclu l’artiste.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page