Nigeria
A la Une

Le Nigeria va lancer la fabrication des transformateurs d’ici 2020

Le Nigeria va travailler en étroite collaboration avec la Chine pour la fabrication des transformateurs « Made in Nigeria » d’ici 2020, a déclaré jeudi un haut responsable du pays.

Lors d’une interview accordée à l’Agence de Presse du Nigeria (NAN), Mohammed Haruna, vice-président exécutif de l’Agence nationale pour les infrastructures scientifiques et techniques (NASENI), a déclaré ce partenariat vise à mettre un terme au défi de l’approvisionnement énergétique dans le pays.

Publicité

Selon M. Haruna, le partenariat avec le gouvernement chinois verra l’implantation d’une usine au Nigeria pour la fabrication de transformateurs qui débutera en 2020.

Plus de 307,5 millions de dollars seront nécessaires pour mettre en œuvre trois projets principaux essentiels pour répondre aux besoins en électricité du Nigeria, à savoir : la production de transformateurs électriques ainsi que la création d’un laboratoire d’essais à haute tension et la construction d’une installation de production de cellules solaires.

Publicité 2


60 ingénieurs et techniciens nigérians suivent actuellement une formation en Chine pour acquérir des connaissances sur la technologie, la production, l’installation et la maintenance des transformateurs, selon M. Haruna.

« Permettez-moi tout d’abord d’exprimer ma gratitude au Président Muhammadu Buhari, notre Président, et à son gouvernement pour leur soutien et pour nous avoir donné le feu vert pour explorer les moyens qui peuvent aider le pays à résoudre les problèmes d’électricité.

Nous sommes également reconnaissants au gouvernement qui croire que pour assurer un approvisionnement durable en électricité dans le pays, il doit produire certains composants et pièces d’équipement, ainsi que certaines machines nécessaires dans le secteur de l’électricité.

Lorsque nous avons présenté ce projet en 2010, nous nous sommes rendus en Chine grâce à la politique de porte ouverte et de collaboration du gouvernement chinois, qui a créé le Fonds de développement africain chinois (CADFund).

Nous avons commencé à suivre le processus d’approbation sous l’ancien gouvernement du président Goodluck Jonathan qui a signé l’accord. Il a été ratifié, signé et approuvé par le gouvernement actuel.  L’accord vise à faire en sorte que le Nigeria soit en mesure de produire des transformateurs de distribution d’électricité de classe mondiale. De la conception à la sélection et à la production des matériaux, en passant par l’installation, la mise en service et la maintenance.

Grâce à cette collaboration, nous avons actuellement 60 ingénieurs et techniciens qualifiés en Chine qui suivent une formation à la China Great Wall Industry Corporation ».

Crédit photo : africanslive

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer