MondePolitique

Le père d’un Marocain détenu en Ukraine demande la grâce de Poutine

Un mercenaire marocain a été condamné le 9 juin dernier à la peine de mort par un tribunal populaire de la République autoproclamée de Donetsk (RPD). Le lundi 27 juin, le père de ce mercenaire a fait une importante doléance à Vladimir Poutine en faveur de son fils.

Le père de Brahim Saadoun, jeune Marocain condamné à mort pour  » mercenariat  » par les autorités séparatistes prorusses en Ukraine, a exhorté le président russe Vladimir Poutine à intervenir en faveur de son fils.

Trois personnes dont deux britanniques et le ressortissant marocain en question avaient été arrêtés puis condamnés à la peine de mort par les autorités séparatistes prorusses en Ukraine. Accusés de terrorisme, les détenus ont été contraints de plaider coupable.

La condamnation du jeune Brahim Saadoun ne cesse d’écœurer son pays d’origine, le Maroc, et sa famille en particulier. Lors d’une conférence de presse à Rabat, Tahar Saadoun, le père du prisonnier a adressé un message important au président Vladimir Poutine en faveur de son fils.

Le père d'un Marocain détenu en Ukraine demande la grâce de Poutine

 » Je demande au président russe Vladimir Poutine d’intervenir, en tant que père et par humanisme, à travers des canaux humanitaires ou non officiels (..) J’aimerais bien que mon fils soit libéré immédiatement et que j’aille le chercher, mais de par mon métier (de gendarme) et ma connaissance du droit international, je dis qu’il faut respecter la justice « .

Selon le père, son fils s’était enrôlé dans la marine ukrainienne en 2021. Il espère cependant que  » le tribunal tiendra compte de son âge, de son manque d’expérience et de sa présence accidentelle sur la ligne de front afin d’abandonner la condamnation à mort et de lui accorder la grâce pour qu’il revienne chez nous« .

Lire aussi : Ukraine/ La Russie annonce détenir des milliers de combattants ukrainiens: voici leur nombre

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page