Sénégal

Les 130 Sénégalais expulsés des Etats-Unis sont à Dakar

Les ressortissants sénégalais, expulsés des Etats-Unis, ont regagné leur pays d’origine il y a quelques jours, laissant derrière eux des amis et des proches. L’on se souvient que le 20 février 2017, le ministère sénégalais  des Affaires étrangères avait été informé du rapatriement de ressortissants du pays de Macky Sall par les autorités américaines.

Publicité

Parmi les  personnes expulsées, l’on constate qu’il y a  des femmes qui ont séjourné aux Etats-Unis pendant plus de 5 ans. Mais  les plus nombreux sont les jeunes qui avaient emprunté la route de l’Amérique latine pour rejoindre les USA.

Certains d’entre eux ont été rapatriés pour défaut de carte de séjour. Mais d’autres, bien que  disposant de papiers en bonne et due forme, ont eu de sérieux problèmes avec la justice américaine pour des affaires liées à la drogue, au banditisme, voire à la criminalité tout court. Tout ce beau monde sera donc acheminé le samedi dernier à Dakar, à bord d’un vol spécial.

Il faut dire le nouveau président Donald Trump est décidé à mettre en application son programme qu’il avait proposé lors de sa campagne pour la présidentielle américaine. Ces vagues de rapatriement font beaucoup de mécontents et exaspèrent plusieurs Américains qui ne cessent d’organiser des marches anti-Trump.

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

  1. En direct du bénin,moi je vais bien et personne ne pourra me dire de quitté.chez sois c’est chez sois.
    je viens du bénin et je suis d’être béninois.
    malheur à donald qui ignore qu’un jour il mourra et laissera l’amerique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer