SantéSociété

Kenya : des médecins radiés pour avoir réclamé une augmentation de salaire

En grève depuis trois mois pour réclamer une augmentation de salaire, des médecins kenyans ont été licenciés.

Des hôpitaux du Kenya ne digèrent pas du tout l’attitude de certains médecins entrés en grève depuis trois mois.

Les grévistes exigent une hausse de salaire à hauteur de 50 % et de meilleures conditions de vie. En fait, en 2013, un accord annonçait l’augmentation du revenu mensuel des hommes en blouse.

Publicité

Ils se plaignent de la corruption qui mine le pays, et veulent des moyens adéquats pour les hôpitaux.

Mais, le gouvernement kenyan n’a pas tenu sa promesse. Les autorités du pays proposaient plutôt 40 % d’augmentation. C’est d’ailleurs ce qui a irrité les praticiens qui ont entamé la grève depuis trois mois.

Face à cette situation, des hôpitaux se sont lancés dans le licenciement de médecins qui observent un arrêt de travail.

Notons que le gouvernement avait brandi la carte de la menace au regard de la cessation des activités dans les structures sanitaires publiques.

Le pouvoir avait menacé de se passer des médecins grévistes en faisant venir des médecins cubains et aussi en s’attachant les services de stagiaires kényans.

Kenya : des médecins radiés pour avoir réclamé une augmentation de salaire

En janvier dernier, le gouvernement était sorti de sa réserve afin de lancer un ultimatum aux grévistes.

“Nous demandons une nouvelle fois aux docteurs d’accepter l’offre du gouvernement et de reprendre le travail”, s’était exprimé Peter Munya, président du Conseil des gouverneurs.

Publicité 2


“Les docteurs en grève devraient considérer la détresse des Kényans dans les hôpitaux publics et reprendre leur travail, a poursuivi Peter Munya. Le gouvernement et les comtés ont fait une offre très raisonnable, qu’ils doivent prendre en considération”, a-t-il poursuivi avant de conclure:

Nous avons convenu que le processus de sanctions disciplinaires commencerait mercredi pour ceux qui ne reprendront pas le travail”.

La grève des médecins kényans a débuté le 5 décembre 2016 et s’est durci avec le temps. Ce sont 5000 médecins qui revendiquent l’application d’un accord de négociation collective signé en 2013.

Cette grève est l’une des plus longues qu’ait connue le pays.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer