À la UneAfriqueUSA
A la Une

Les États-Unis accordent une aide temporaire à l’expulsion des Camerounais

L’administration Biden a annoncé vendredi qu’elle offrirait le statut de protection temporaire (TPS) à plus de 10 000 immigrants du Cameroun aux États-Unis, les protégeant de l’expulsion et leur permettant de travailler légalement en raison du conflit armé en cours dans le pays africain.

Les Camerounais vivant aux États-Unis recevront des permis de travail et une exonération temporaire de la menace d’expulsion en raison du conflit persistant entre les forces gouvernementales et les séparatistes armés dans ce pays d’Afrique de l’Ouest.

La décision s’applique aux Camerounais qui résidaient aux États-Unis au 14 avril et durera 18 mois, a annoncé vendredi le département de la Sécurité intérieure.

Environ 39 000 Camerounais aux États-Unis pourraient bénéficier de l’initiative annoncée, selon le Catholic Legal Immigration Network.

Depuis son entrée en fonction en janvier de l’année dernière, le président américain Joe Biden a utilisé le programme de statut de protection temporaire pour accorder à certains immigrants – qui ne peuvent pas rentrer chez eux en toute sécurité en raison de circonstances extraordinaires telles qu’un conflit violent ou des catastrophes naturelles – la possibilité de rester et de travailler légalement dans les Etats Unis.

L’ancien président républicain Donald Trump avait cherché à mettre fin au programme de protection.

Alors que les militants des droits de l’immigration ont salué l’annonce de vendredi, certains se sont demandé pourquoi il avait fallu si longtemps à l’administration Biden pour protéger les Camerounais.

« Alors que nous célébrons la protection vitale que le TPS fournira à des milliers de Camerounais désormais éligibles au TPS, nous pleurons également le mal qui a été fait à ceux qui ont été renvoyés dans des conditions dangereuses », a déclaré le groupe de défense UndocuBlack Network sur Twitter.

Une augmentation des attaques au Cameroun par des séparatistes et le groupe armé Boko Haram a été citée par le secrétaire à la Sécurité intérieure, Alejandro Mayorkas, comme raison de cette décision.

Plus de 30 000 personnes dans le nord du Cameroun ont fui vers le Tchad en décembre après que les violences ont fait au moins 22 morts, a indiqué l’agence des Nations Unies pour les réfugiés. Des violences ont éclaté dans le village frontalier d’Ouloumsa lors d’un différend entre éleveurs, pêcheurs et agriculteurs au sujet de la diminution des ressources en eau.

Quinze militaires et plusieurs civils ont été tués lors d’attaques en septembre dans les régions anglophones de l’ouest du Cameroun, en proie à une rébellion armée.


Le conflit anglophone à Cameron a commencé  lorsque les forces gouvernementales ont utilisé la force létale pour réprimer des rassemblements pacifiques d’avocats et d’enseignants protestant contre la marginalisation perçue par le gouvernement majoritairement francophone du pays.

En réponse, des dizaines de groupes séparatistes armés se sont formés pour lutter pour une nation indépendante qu’ils ont appelée Ambazonie. L’éducation dans les régions anglophones du pays est devenue un champ de bataille depuis fin 2016, lorsque les forces de sécurité camerounaises ont utilisé la force contre les manifestants.

Plus de 700 000 personnes ont fui leur foyer à cause du conflit, selon l’ONU, et quelque 4 000 ont été tuées.

Selon Human Rights Watch, les combattants séparatistes ont mené des attaques systématiques et généralisées contre des étudiants et des enseignants dans les régions anglophones, avec un « impact dévastateur » sur le droit des enfants à l’éducation.

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page