Showbiz

“Les ghanéens aiment trop le sexe”, dixit l’actrice Efia Odo

Efia Odo n’est pas contente du fait que tant de Ghanéens ont toujours une fausse perception de sa relation avec certaines célébrités de sexe masculin.

Dans une interview accordée à Zionfelix, l’actrice ghanéenne et animatrice radio a indiqué que certains Ghanéens avaient commencé à faire circuler des rumeurs sur les personnes avec qui elle était sortie et avec qui elle avait couché.

Publicité

Répondant à ces allégations, l’actrice a déclaré que les Ghanéens aiment tout associer au sexe, car c’est la seule chose qu’ils ont en tête.

“Les Ghanéens disent toujours que je suis sorti avec Kwesi Arthur, que j’ai couché avec lui et que nous nous sommes séparés. Ils ont également dit que j’avais un faible pour King Promise et Darko Vibez, tout cela parce que j’ai tourné des clips musicaux avec eux. Je veux dire, un homme et une femme ne peuvent-ils pas être amis sans que les gens ne pensent à quelque chose de sexuel?”

“Je pense qu’au Ghana, quand quelqu’un dit qu’il a le béguin pour quelqu’un, on pense automatiquement que vous voulez avoir une relation avec cette personne et avoir des relations sexuelles. Vous pouvez avoir du béguin pour quelqu’un en raison de sa personnalité. C’est toujours une question de sexe, ça veut dire que le sexe est la seule chose que les Ghanéens ont à l’esprit. Les Ghanéens aiment le sexe, ils aiment trop le sexe.”

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer