EuropeMonde

L’Iran promet de se venger après qu’Israël avec l’aide des USA ait attaqué son site nucléaire

L’Iran a déclaré qu’il « se vengerait » d’une attaque contre un site nucléaire souterrain, prétendument menée par leur ennemis, Israël.

 Selon des responsables iraniens, l’usine d’enrichissement d’uranium de Natanz a été la cible du « terrorisme nucléaire » dimanche 11 avril, après une panne de courant sur le site nucléaire.

 L’attaque signalée sur le site nucléaire est intervenue après que le gouvernement iranien a annoncé qu’il avait activé de nouvelles centrifugeuses avancées pour aider à enrichir son uranium.

Publicité

L’uranium peut être utilisé pour produire de l’énergie, mais à des niveaux élevés, il peut également être utilisé pour produire une bombe nucléaire. Israël a juré que l’Iran ne sera jamais autorisé à produire des armes nucléaires.

« Les sionistes veulent se venger à cause de nos progrès dans la manière de lever les sanctions », a déclaré lundi le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, cité par les médias d’Etat.

« Ils ont déclaré publiquement qu’ils ne permettraient pas cela. Mais nous prendrons notre revanche sur les sionistes ».

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Saeed Khatibzadeh, a également déclaré lors d’une conférence de presse à Téhéran qu’Israël était « bien sûr » derrière l’attaque de Natanz.

« Cet incident, heureusement, n’a causé aucun dommage aux vies humaines ou à l’environnement. Cependant, il aurait pu être une catastrophe. Il s’agit d’un crime contre l’humanité et la réalisation de telles actions est conforme à l’essence du régime sioniste », a t-il dit.

M. Khatibzadeh a déclaré que seules les centrifugeuses « IR1 » les moins efficaces avaient été endommagées lors de l’incident et qu’elles seraient remplacées par des centrifugeuses avancées.

 Israël n’a pas encore officiellement accepté la responsabilité des attaques, mais la radio israélienne a rapporté des sources de renseignement de haut niveau affirmant que l’attaque du site nucléaire était une cyberattaque menée par l’agence d’espionnage, Mossad.

Israël et les États-Unis affirment également que l’attaque sur le site a causé des dégâts plus importants que ce que l’Iran veut que ses citoyens croient, car une grande explosion avait complètement détruit le système électrique interne indépendant qui alimentait les centrifugeuses à l’intérieur de l’installation souterraine.

Publicité 2

LIRE AUSSI: L’Iran rejette les négociations nucléaires avec les États-Unis…L’administration Biden réagit!

Les États-Unis et Israël estiment qu’il faudrait au moins neuf mois pour reprendre l’enrichissement d’uranium sur ce site.

La semaine dernière, Israël a mis en garde contre le programme nucléaire iranien dans le cadre des efforts déployés par l’administration de Joe Biden pour relancer un accord nucléaire de 2015 qui a été abandonné par l’ancien président américain Donald Trump.

L’accord nucléaire de 2015 a été conclu entre l’Iran et six autres pays, déclarant que la République islamique limiterait son travail nucléaire en échange de la fin des sanctions économiques sévères. L’administration Obama a également envoyé en 2015 des milliards de dollars à l’Iran à la suite de l’accord sur le nucléaire.

Mais l’Iran a relancé ses travaux nucléaires avancés après que l’ancien président américain Donald Trump se soit retiré de l’accord et ait réimposé les sanctions contre l’Iran.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page