Ghana

Ghana: une Canadienne victime d’arnaque sentimentale sur internet raconte son histoire (vidéo)

Majorie Newell, une Canadienne, a été victime d’arnaque sentimentale sur internet appelé « sakawa » au Ghana.

Originaire de la Nouvelle-Écosse au Canada, Majorie Newell a dû vendre sa maison pour s’installer au Ghana. C’est après quelque temps qu’elle s’est rendue compte que c’était une arnaque.

Publicité

Racontant son histoire, Newell a révélé qu’elle avait subi des pressions de la part de ses amies pour s’inscrire sur le site de rencontre Tinder, en 2017.

Peu de temps après, elle a fait la rencontre d’un ghanéen, Selassie Asamoah, avec qui le courant passait. Ils se sont mariés après sa visite au Ghana.

« Il avait l’air gentil et sincère. Il semblait plutôt intéressé par mes objectifs et était d’un grand soutien, même dans la prière. La chimie était si forte qu’il m’a fallu 35 jours pour me marier avec l’amour de ma vie après ma première visite au Ghana. »

Après leur mariage, Majorie,a décidé de s’installer au Ghana. Pour ce faire, elle a vendu sa maison au Canada à 200 000 euros.

«  Après le mariage, le projet était que je déménage. Je suis retournée au Canada et j’ai vendu ma maison au prix de 200 000 euros. J’aurais pu gagner plus, mais je l’ai vendue à ce prix parce que j’avais hâte de déménager. »

Publicité 2


Des mois après son déménagement, Majorie s’est rendue compte que Selassie était un escroc sentimental avec de nombreuses victimes. Après avoir découvert qu’elle avait été dupée par son mari, elle a signalé l’affaire et a ensuite demandé le divorce. Mais Majorie, aujourd’hui âgée de 60 ans, a été assurée par la famille et le pasteur que Selassie avait tourné la page et voulait qu’elle retourne dans leur foyer conjugal. En tant que chrétienne, elle s’est engagée à aider son mari à maintenir sa foi en Dieu, mais il s’est avéré que tout n’était que mensonge et que Selassie voulait avoir la possibilité de l’abuser.

Crédit photo : ghanaguardian 

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer