Showbiz

Malawi: Le gouvernement autorise la Police à tirer sur les tueurs d’albinos

Le chef de police Lexen Kachana du Malawi dans une annonce officielle a déclaré que la police n’hésitera pas à tirer à bout portant sur les « dangereux criminels » qui attaquent et tuent les albinos afin de vendre leurs organes pour des rites de magie et de sorcellerie.

Depuis quatre mois, six albinos ont été assassinés au Malawi, selon l’Association des personnes atteintes d’albinisme.

Publicité

« Voilà pourquoi j’ordonne à la police d’utiliser des armes proportionnellement à la gravité de l’infraction. Nous devons être à l’abri des criminels », a ajouté Kachama selon l’AFP.

« Nous ne pouvons pas nous contenter de regarder pendant que nos amis atteints d’albinisme sont tués comme des animaux tous les jours », a-t-il lancé à ses hommes dans le district de Machinga (sud), où la plupart des attaques ont eu lieu.

Lexen Kachama a été nommé il y a quelques jours par le président Peter Mutharika. Ce dernier s’est rendu compte que la police était mal équipée. Il ordonné à ses 12.000 hommes, de ne pas avoir peur d’utiliser d’ouvrir le feu après qu’un agent de police fût tué par des criminels  à  Blantyre, la semaine dernière.

Cela fait quelques des décennies que les albinos sont la cible de plusieurs d’attaques à travers l’Afrique, les Nations Unies s’inquiétant notamment de la situation en Tanzanie, au Burundi et au Malawi.

En mars dernier, le Conseil des droits de l’homme de l’ONU a décidé de nommer un expert qui aura pour objectif de d’enquêter sur « les agressions et les violations généralisées dont sont victimes les albinos ».

Bonne décision ou pas ?

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page