MaliSociété
A la Une

Mali : Après leur départ du pouvoir, des Maliens « fêtent » dans la maison de Karim Kéïta, fils du président déchu IBK (Vidéo)

Au Mali, après les avoir chassés du pouvoir mardi 18 août dernier, libre cours aux maliens de manifester leur joie. Il a plu à certains de s’introduire dans la résidence du député Karim Kéïta, fils du président Ibrahim Boubacar Keïta, pour exprimer leurs émotions.

La chasse aux sorciers continue au Mali. La cour désertée, la résidence du député Karim Kéïta, fils du désormais ex-président malien IBK est devenu le prétoire idéal pour des maliens qui entendent exprimer leur joie pour la justice opérée, selon eux. Karim, député qui était considéré comme un des hommes les plus puissants du pays donnait aussi à tout l’air de l’incarnation des dérives du régime malien, dirigé par son père, Ibrahim Boubacar Kéïta.

Publicité

D’étranges scènes ont été en effet observées depuis mardi, date à laquelle IBK a été lâchement chassé du pouvoir avec ses émissaires par les militaires maliens. C’était un coup de force…on dirait consenti par la population. Dans plusieurs lieux, on a pu enregistrer des manifestations de joie souvent violentes où l’on attaque des résidences privées et des bâtiments publics considérés comme symboles des autorités déchues.

Dans ce contexte, la maison de Karim Keïta, député qui avait été contraint de démissionner de la présidence de la commission défense de l’Assemblée nationale, en juillet dernier n’a pas été épargné. On le voit très clairement dans une vidéo où des individus se sont introduits dans l’une de ses résidences situées dans le quartier de Sébénikoro à Bamako : une dizaine de personnes qui s’affairent très joyeusement à profiter de la piscine au fils e l’ex-président.

« J’ai vu des scènes incroyables, des gens amenaient des minibus et tricycles pour piller le plus de choses possibles » , a confié un nommé Oumar Sankaré, journaliste stagiaire dans un média local.

Publicité 2

« La maison a été complètement détruite et pillée : meubles, télévision, etc. J’ai vu des scènes incroyables, où des gens ont amené des minibus et des tricycles pour prendre tout ce qu’ils pouvaient. Certains transportaient un coffre-fort, d’autres se partageaient des billets de banque. Je pense qu’il y avait au moins 300 personnes. Des bouteilles de champagne ont également été volées et ça sentait l’alcool un peu partout dans la maison. », a-t-il expliqué.

Mali : Après leur départ du pouvoir, des Maliens "fêtent" dans la maison de Karim Kéïta, fils du président déchu IBK (Vidéo)
Reste de la maison de Karim Keïta

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page