AfriqueSociété

Maroc : Quand le mariage religieux sert de couverture au viol de mineures

Un ressortissant d’un pays du Golfe a été arrêté dans la ville de Fès, au Maroc, sur ordre du procureur général qui l’accuse d’avoir exploité sexuellement des mineures sous couvert de mariage religieux.

Le mis en cause a été piégé et interpellé en flagrant délit par les enquêteurs suite à une plainte déposée par l’une de ses victimes.

Publicité

Le journal arabophone Al Massae précise que le procureur a ordonné l’ouverture d’une enquête suite à une plainte déposée par l’une des victimes. La jeune fille avait confié aux enquêteurs que l’intéressé l’avait séquestrée, torturée et exploitée sexuellement.

Selon Al Massae, le suspect trainait derrière lui une sulfureuse réputation d’homme qui avait l’habitude d’épouser des filles mineures en usant du mariage religieux et donc sans passage par le mariage civil qui, selon la loi marocaine, requiert l’approbation de la justice.

Le quotidien raconte que les enquêteurs de la police judiciaire « lui ont tendu un piège en coordination avec la plaignante ».

 « Le mis en cause a été attiré vers la maison où il détenait la femme en question, avant d’être arrêté et emmené vers le poste de police », précise le média.

SANDRA KOHET

Je suis Sandra KOHET, Web Rédactrice à AfrikMag. Passionnée de Lecture, Cuisine et voyage. sandrakohet@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer