Burkina FasoFootballTrending
A la Une

Éliminatoires Coupe du Monde Algérie – Burkina : un match sous tension ?

Report de match à cause du mauvais état du terrain, montages de propos des responsables du football burkinabè, provocations diverses et variées à travers les médias : entre l’Algérie et le Burkina Faso, cela fait quelque temps que les dissensions s’accumulent. Pourtant, la deuxième rencontre pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2022 est pour le 16 novembre. Faisons donc le point sur ce qui se passe autour de ce match.

Publicité

Une rencontre qui s’annonce être pleine de piquant…

Publicité

Comme nous allons le voir dans cet article, il y a de nombreux points d’achoppement entre les deux équipes. Il faut avouer qu’elles sont toutes deux à égalité et se disputent la tête du Groupe A. Comme la gloire est ici en jeu, les déchirements ne sont pas près de s’arrêter…

Heureusement, de votre côté, vous pourrez suivre tranquillement cette rencontre à la télé, sans avoir à vous retrouver dans le feu de l’action. N’hésitez d’ailleurs pas à cliquer sur ce lien pour savoir quel est le meilleur site de paris sportifs sur lequel miser sur le gagnant de cette rencontre, histoire d’édulcorer encore plus la rencontre !

Le choix de l’arbitre de la CAF pour la rencontre Niger – Burkina Faso contesté par l’Algérie

C’est l’arbitre international marocain Samir Guezzaz que la CAF a désigné pour diriger la rencontre Niger – Burkina Faso ayant lieu le 12 novembre. Pourtant, la Fédération algérienne de football et les fans des Fennecs contestent fortement cette décision.

Au vue de la crise politique qui confronte les deux pays voisins (l’Algérie et le Maroc), ils estiment en effet qu’un arbitre du Maroc aurait un parti pris pour le Burkina Faso.

Hervé Koffi sera absent pour cause de blessure

C’est un coup dur pour le Burkina Faso qui rêve depuis des mois de décrocher sa place pour la Coupe du Monde 2022 : après Lassina Traoré, Bertrand Traoré et Abdoul Tapsoba, c’est au tour du gardien de but des Etalons de déclarer forfait pour les matchs face au Niger et à l’Algérie. Il vient en effet malheureusement d’être blessé lors du championnat opposant Charleroi à l’Union Saint-Gilloise et ne pourra donc pas participer à ces rencontres.

Le Burkina demande une sécurité renforcée à Blida

Les autorités burkinabè ont officiellement demandé à la CAF de délocaliser le match car le stade de Blida ne répondrait toujours pas aux exigences de conformité. Le premier responsable de secteur du sport algérien a dénoncé lui-même le piètre état de la pelouse et qualifiait ce laisser-aller d’ « humiliation pour un grand pays comme l’Algérie ».

Depuis, la gestion du stade Mustapha Tchaker est passée des mains du directeur central chargé des infrastructures et équipements et des études prospectives à celles du Ministre de la jeunesse et des sports. Il semblerait toutefois que le résultat ne convienne toujours pas aux Etalons.

Le Burkina Faso conteste le choix d’autoriser 14 000 spectateurs lors du match

Alors même que les Burkinabè demandent le changement de localisation de la rencontre, la CAF a pris une mesure à contre-courant en autorisant le stade à accueillir 14 000 supporters. Les ressortissants du « Pays des Hommes intègres » (comme on l’appelle) n’ont pas fini de critiquer cette décision…

La première raison de cette colère ? Le fait que le match aller s’était déroulé sans public, et que cette rencontre avec 14 000 fans algériens jouera donc en défaveur des Etalons et pèsera sur leur moral. N’oublions pas non plus que la dernière rencontre entre les deux pays à Blida en 2013 s’était déroulée dans une ambiance plutôt tendue, avec l’intervention de 4 000 gendarmes, 5 000 policiers, la réquisition de 500 véhicules et de 2 hélicoptères.

Francky

Hello cher lecteurs. Je suis Francky, ingénieur informaticien. Je suis passionné de technologie, de lecture et de voyage... francky@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page