Cameroun: Me Michèle Ndoki met le conseil constitutionnel en difficulté

0

Le mardi 16 octobre, le Conseil constitutionnel camerounais a jugé “irrecevables” seize requêtes, dont celle du candidat Maurice Kamto qui avait réclamé la récusation d’une majorité des membres du Conseil, en estimant qu’ils étaient “partiaux”.

Sur les dix-huit requêtes en annulation totale ou partielle de la présidentielle, seize ont été jugées irrecevables mardi par le Conseil constitutionnel.

Publicité

Le Conseil constitutionnel  chargé d’étudier les contentieux post-électoraux avant de proclamer les résultats de la présidentielle du 7 octobre, a commencé à examiner  les plaintes post-électorales déposées par plusieurs candidats depuis la matinée du 16 Octobre. 

Vers 20h00 heure locale, l’audience a été suspendue et ne reprendra que ce mercredi. La requête de l’opposant Maurice Kamto, examinée en premier, a été jugée “irrecevable” car M. Kamto n’est “pas habilité” à demander la récusation du Conseil, estime Clément Atangana, le président du Conseil constitutionnel.

Candidat du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), l’opposant a également souhaité que le contentieux post-électoral soit examiné par une autre juridiction, mais un rapporteur du Conseil a proposé que cette requête soit elle aussi jugée irrecevable, estimant qu’il n’avait pas qualité pour formuler une telle demande.

L’audience du Conseil a été suspendue au moment de l’examen des irrégularités présentées par le MRC, qui souhaite l’annulation du scrutin dans les circonscriptions où il note des irrégularités. Me Michelle Ndoki, du collectif des avocats de M. Kamto, a expliqué, documents à l’appui, que de simples tableaux récapitulatifs avaient remplacé les procès verbaux dans plusieurs départements. Ce qui est une grave irrégularité.

Elle a aussi relevé un écart entre le nombre d’inscrits dans certaines circonscriptions et le nombre d’inscrits sur Elecam, l’organe chargé d’organiser les élections. Dans tous les départements visés, dont le Dja-et-Lobo (sud) d’où Paul Biya est originaire, le vote est largement en faveur de M. Biya qui obtient 99% des voix dans certaines localités.

 

 

Crédit photo: ici cemac

Cameroun: Me Michèle Ndoki met le conseil constitutionnel en difficulté

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l’actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture. J’aime la lecture, les voyages et je suis un grand passionné de multimédias. Ma principale devise dans la vie, c’est faire le bien et éviter le mal. La priorité pour moi, c’est Dieu et mes différentes familles (biologique, professionnelle, et réligieuse). oscarborel@afrikmag.com

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---
X