Société

Guinée-Conakry: le ministère de la Culture interdit le concours Miss…Les raisons

Samedi dernier, l’élection miss Guinée 2017 qui s’est déroulée à Conakry continue de faire parler d’elle. A en croire nos confrères de jeune Afrique, le ministère de la Culture vient d’interdire toute organisation ayant pour objet les concours de beauté à dimension nationale. A la question de savoir quelles sont les motivations de cette décision, notre source explique que c’est en raison des tenues jugées trop légères avec lesquelles les candidates ont défilé.

D’après plusieurs observateurs, les tenues des candidates étaient extravagantes lors du concours Miss qui s’est tenu dans un hôtel cinq étoiles de Conakry. Au terme de l’événement, Asmaou Diallo a été couronnée Miss Guinée 2017.

Publicité

Le lundi dernier, le ministre de la Culture a procédé à la rupture de sa convention de partenariat avec l’organisateur de l’élection. « Jusqu’à l’élaboration d’un nouveau cahier de charges et d’un code d’éthique et de déontologie par une commission qui sera érigée à cet effet, toute organisation ayant pour objet les concours de beauté à dimension nationale est désormais interdite sur l’étendue du territoire », a indiqué le ministère de la Culture, des Sports et du Patrimoine historique dans un communiqué rendu public.

Guinée-Conakry: le ministère de la Culture interdit le concours Miss...Les raisonsLe document indique par ailleurs que « pour la promotion de l’image la plus positive de nos valeurs culturelles traditionnelles et authentiques, un cahier de charges sera élaboré ainsi qu’une charte d’éthique et de déontologie en vue de définir dans les moindres détails les nouvelles modalités et/ou conditions d’organisation de l’élection Miss-Guinée ».

Aux dernières nouvelles, le Comité Miss Guinée, organisateur du concours de beauté en question, n’a pas réagi à la décision des autorités et sa présidente, Johanna Barry, ne répond pas au téléphone.

L’on se souvient que la présidente dudit comité  s’était montrée satisfaite du déroulement du concours et avait même loué l’engagement du ministre de la Culture. « Tout s’est bien passé », s’est-elle réjouie. « Asmaou Diallo a mérité la couronne. C’est une fille courageuse, une battante. […] Le ministre Siaka Barry est formidable ! C’est quelqu’un qui se soucie du rayonnement de la culture, toujours présent à nos côtés. Que Dieu l’accompagne dans tout ce qu’il fait », avait-elle ajouté.

Malgré toutes ces déclarations élogieuses et les remerciements, le ministre Siaka Barry a signé l’arrêté de suspension des concours de beauté en Guinée.

Publicité 2


Même sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes n’ont pas caché leur exaspération après le défilé. Certains parlent d’« une vraie dépravation de nos mœurs. « Comment peut-on cautionner que des filles se dénudent aux yeux de tout le monde pour célébrer la beauté guinéenne ? », lance une Guinéenne sur la toile. « Avec tout le beau textile guinéen et les grands couturiers de chez nous, vous (les organisateurs, ndlr) êtes incapables d’habiller ces filles de la plus belle des manières tout en respectant la dignité de la femme ainsi que nos cultures et mœurs », ajoute un autre.

Pour un autre internaute c’est « la responsabilité de la société qui a perdu son authenticité et qui a rabaissé la jeune fille », et « les parents qui ont démissionné ».

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

  1. merci,c’est une honte pour l’AFRIQUE.meme si nous voulons de l’argent,nous ne devons pas perdre nos valeur en nous exposons comme des objets.mes excuses à tout ceux qui ne partageront pas mon point vue.qu’ALLAH nous protège du satan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer