Divers

 »Résurrection » d’un prétendu mort : Le prophète Alph Lukau est dans de sales draps

Un groupe de directeurs de pompes funèbres en Afrique du Sud a dévoilé son intention de poursuivre en justice un prophète autoproclamé qui prétend avoir  »ressuscité un mort. »

Une vidéo virale montre le pasteur Alph Lukau qui crie et ordonne à un homme couché dans un cercueil de se lever.

Le spectacle, qui a eu lieu devant l’église du pasteur Lukau près de Johannesburg, a été critiqué et condamné par plusieurs personnes.

Publicité

''Résurrection'' d'un prétendu mort : Le prophète Alph Lukau est dans de sales draps

« Les miracles n’existent pas », a déclaré la Commission pour la promotion et la protection des communautés culturelles, religieuses et linguistiques (CRL Rights Commission) à la chaîne nationale sud-africaine. « Ils ont inventé ce miracle pour essayer d’extorquer de l’argent aux fidèles », a-t-elle ajouté.

Trois entreprises funéraires qui affirment avoir été manipulées par le prophète Lukau ont décidé d’intenter une action en justice pour atteinte à leur réputation.

Kingdom Blue, Kings & Queens Funeral Services et Black Phoenix ont déclaré aux médias locaux que les représentants de l’église avaient usé de plusieurs stratégies pour les tromper.

''Résurrection'' d'un prétendu mort : Le prophète Alph Lukau est dans de sales draps

Les trois services funéraires ont affirmé que le « mort » n’a jamais été dans leurs morgues contrairement aux allégations sur la toile.

Les membres présumés de la famille du défunt ont dit aux Services funéraires Kings & Queens qu’ils avaient eu une dispute avec un autre fournisseur de services funéraires.

Les clients auraient également apposé des « autocollants Black Phoenix sur leur voiture privée » pour avoir l’air crédible aux yeux de Kings & Queens Funeral Services lorsqu’ils sont allés louer un corbillard chez eux. Le cercueil, selon les pompes funèbres, a été acquis chez Kingdom Blue.

''Résurrection'' d'un prétendu mort : Le prophète Alph Lukau est dans de sales draps

La vidéo de la résurrection a suscité un débat national sur les faux pasteurs et a été condamnée par les groupes religieux.

A la suite de cet incident, Le pasteur Lukau est devenu une risée et sur les réseaux sociaux, les Sud-Africains ont créé le hashtag #ResurrectionChallenge.

 

Publicité 2

 

 

Crédit photo : africanstand

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page