Divers

« Mon mari ne m’a pas touchée pendant 23 ans, il m’a donné la permission de sortir avec d’autres hommes (vidéo)

Après un premier mariage raté, Peninah Mueni Kyalo a rencontré l’homme de ses rêves.

Il était militaire, ne buvait pas d’alcool, était religieux et la comblait d’amour comme jamais auparavant.

L’homme de ses rêves

Publicité

Quelques temps après leur rencontre, les deux se sont mariés et, en 1993, elle est tombée enceinte. « C’était un homme tellement gentil. Lorsque j’étais enceinte, il m’aidait à faire la lessive. Il avait un si grand cœur »

Les choses tournent aux vinaigres

Le bonheur de Peninah a été d’une courte durée. Lorsque son mari a commencé à fréquenter une amie de famille, les choses ont changé.

« Quelqu’un est venu me dire de faire attention parce que mon amie faisait des avances à mon mari dans mon dose, se souvient-elle. Les choses ont empiré après l’accouchement, car Peninah a remarqué que son mari sortait sans lui dire au revoir et refusait d’avoir les rapports sexuels avec elle. Lorsqu’elle en a eu assez de cette situation et qu’elle l’a confronté, il lui a dit que même si elle est une belle femme, il ne ressentait plus rien pour elle.

« Les rares fois où nous avions les rapports, il oubliait et m’appelait par le nom d’une autre femme, surtout Nyambura. »

Ce qui lui a rendu la tâche difficile, c’est qu’elle ne pouvait pas se confier à une amie, car l’histoire lui avait montré que ces mêmes amies utilisaient ces secrets pour se rapprocher de son mari.

Peninah a compris que les choses n’allaient plus être comme avant lorsque le père de son enfant lui a donné la permission de sortir avec d’autres hommes.

« Il m’a donné la permission de coucher avec qui je voulais et m’a dit qu’il ne se mettrait jamais en travers de mon chemin. »

Publicité 2

Aujoud’hui, Peninah conseille aux personnes qui vivent un mariage malheureux de parler de leurs problèmes.

Ses principes lui ont fait renoncer à chercher à remplacer son mari, mais elle regrette le temps perdu.  « J’aurais aimé avoir plus d’un enfant, mais j’ai maintenant plus de 50 ans, ce qui signifie qu’il est trop tard pour moi pour inverser les choses », a-t-elle révélé.

Une chose qui rend Peninah fière d’elle-même, c’est qu’elle est restée fidèle pendant plus de deux décennies, même si elle avait la possibilité de se faire plaisir avec d’autres hommes.

Crédit photo : tuko

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page