Côte d'Ivoire

Mort du petit Bouba : Une marche annoncée le samedi 03 Mars! (vidéo)

La mort du petit Traoré Aboubakar Siddik, cet enfant de 4 ans enlevé et tué par un homme continue de faire des vagues sur la toile en Côte d’Ivoire, et dans bien d’autres pays.

Pour crier leur ras-le-bol, des activistes du web en Côte d’Ivoire, appellent à une manifestation pacifique ce samedi 03 mars 2018. Par cette manifestation à laquelle sont conviés hommes et femmes, les organisateurs entendent attirer l’attention des autorités sur les violences faites aux plus faibles, en particulier les enfants.

Ainsi, dès 8h du matin ce samedi 3 mars, les manifestants se réuniront devant le centre hospitalier universitaire d’Angré, dans la commune de Cocody (nord d’Abidjan). Le choix de ce lieu n’est pas fortuit. C’est en effet, derrière cet établissement sanitaire que le corps du petit Aboubakar Siddik, avait été enterré par son bourreau, après avoir été égorgé.

Retour sur les faits

Depuis le samedi 24 février 2018, les populations Ivoiriennes, particulièrement celles d’Abidjan, sont secouées par une nouvelle de crime rituel.

Publicité

Un homme est détenu à la police criminelle pour avoir tué un enfant de quatre (4) ans, sous recommandation de son marabout.

En effet, tué dans des conditions atroces, le corps du petit Traoré Aboubacar Siddik a été découvert enterré derrière le nouveau CHU d’Angré dans la nuit du samedi.

Porté disparu à Williamsville dans la commune d’Adjamé, où il vit avec ses parents, Traoré Aboubakar Sidik, âgé de 4 ans, a été aperçu pour la dernière fois avec le bijoutier du quartier, selon plusieurs témoins.

Interrogé, l’homme n’a pas daigné reconnaître sa responsabilité dans cette disparition signalée, jusqu’à ce qu’il soit confronté au fait, devant les éléments de police du 11ème arrondissement de Williamsville. Le suspect est ensuite mis face aux agents de la Police Criminelle (PJ). Soumis à un interrogatoire, il finit par avouer son horrible acte.

” J’ai sacrifié le petit Siddik, l’enfant de mon voisin, suivant les conseils de mon marabout pour devenir riche”.

Conduit sur les lieux du crime par le suspect, la police découvre avec grand effroi, le corps sans vie du bambin, bien ligoté, avec la gorge tranchée, mis dans un  trou.

« Je l’ai étranglé, puis après je lui ai tranché la gorge pour le vider de son sang. C’est son sang qui allait me rendre riche » a t-il confié.

Recherché activement par la police, le marabout est toujours en fuite.

Publicité 2

“On suivra de près cette affaire, afin que le coupable soit puni, et que de tels actes ne se reproduisent plus jamais sur notre sol” a confié à Afrikmag, un activiste du web, qui prendra part à la marche.

https://www.facebook.com/ilovecoupedecale/videos/275898409609614/

Emeraude ASSAH

Crédit photo : http://www.ivoirebusiness.net/

Tags

Emeraude Assah

Je suis Emeraude ASSAH, journaliste professionnelle en exercice sur le territoire ivoirien. Merci de suivre mes actualités en politique, société etc... J'adore cuisiner et voyager! emeraudeassah@Afrikmag.com

Articles similaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer