Nigeria

Nigeria: Muhammadu Buhari écrit au Parlement, il prolonge son congé médical…Explication!

Dimanche 5 février 2017, un communiqué de la présidence du Nigéria fait savoir que, M Muhamadu Buhari a par une note, informé l’Assemblée nationale du pays, qu’il va prolonger son congé médical. Objectif, compléter et  recevoir les résultats d’une série de tests recommandés par ses médecins.

Nigeria: Muhammadu Buhari écrit au Parlement, il prolonge son congé médical...Explication!

Publicité

Le congé de 10 jours du président avait débuté le lundi 23 Janvier 2017 pour s’achever le 6 Février dernier. En quittant le Nigéria,  le vice-président Osinbajo devait assurer l’intérim. Cette année, le congé médical pris par Buhari a été au centre d’une polémique qui avait contraint le gouvernement et la présidence à sortir des communiqués à cause des folles rumeurs sur les réseaux sociaux annonçant la mort du président.

Malgré les sorties médiatiques, les réseaux sociaux ne cessent d’entretenir le flou en ce moment dans le pays.

Il n’y a pas longtemps, la présidence faisait savoir que, Buhari allait profiter de son séjour au Royaume Uni pour achever des contrôles médicaux de routine. Une annonce qui avait contrasté avec les informations des réseaux sociaux annonçant la mort de Buhari en Allemagne en raison d’une grave maladie.Nigeria: Muhammadu Buhari écrit au Parlement, il prolonge son congé médical...Explication!

L’on se rapelle qu’en mai 2015, M Buhari âgé de 74 ans, avait fait l’objet de spéculation quant à savoir s’il est physiquement apte à exercer le pouvoir avant même son entrée en fonction. En cette période, comme pour dénoncer un lynchage médiatique contre Buhari, c’est l’ex président nigérian, Olesegun Obasanjo qui est monté au créneau pour jouer à l’avocat défenseur de l’actuel président Buhari, demandant à ses compatriotes  d’être plus tolérants et de prier pour un prompt rétablissement du président Buhari.

Rappelons que, le Nigeria avait déjà enregistré le décès de deux chefs d’État en fonction. Il s’agit du président Musa Umaru Yar’Adua décédé en 2010 en fonction suite à des problèmes de reins. Et c’est son vice-président, Goodluck Jonathan qui a pris la relève. Il y a aussi le général Sani Abacha. Ce militaire qui dirigeait le pays dans les années 90, est également mort en fonction, officiellement d’une crise cardiaque.

Publicité 2

Yao Junior L

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page