Société

Nelson Mandela: sa maison autrefois belle devenue une horreur après l’abandon de sa famille (Photos)

La maison jadis élégante de l’ancien président sud-africain, Nelson Mandela à Johannesburg est désormais une horreur abandonnée.

La maison, dans laquelle certaines des plus grandes personnalités du monde étaient hébergées, était jusqu’à l’année dernière occupée par les petits-enfants de Mandela, Ndaba, Mbuso et Andile, qui sont les fils de feu Makgatho Mandela. Makgatho était le fils de Madiba par sa première femme, Evelyn.

Le Sunday Times a rapporté que le portail électrique était apparemment cassé, que des parties de la façade du toit étaient manquantes ou s’effondraient, que le court de tennis s’effondrait et que le toit en tuiles de l’une des dépendances s’affaissait.  

Le jardin pavé autrefois entretenu où les sympathisants ont placé des pierres peintes avec des messages d’espoir peu de temps avant la mort de Madiba en 2013, est maintenant envahi par la végétation et jonché de détritus.

Publicité

On a également appris que les trois frères vivaient dans la maison après la mort de Mandela, mais Ndaba a déclaré qu’ils avaient déménagé après que le Nelson Rolihlahla Mandela (NRM) Family Trust ait cessé de payer les factures des services publics.

Nelson Mandela: sa maison autrefois belle devenue une horreur après l'abandon de sa famille (Photos)

La maison appartient à la société de Mandela, Iterele Investments. À sa mort, Iterele et la maison ont été investis dans sa succession sous le contrôle des exécuteurs testamentaires, dont l’ancien juge en chef adjoint Dikgang Moseneke. Mandela a légué les actions d’Iterele, et donc la maison à la fiducie. Cependant, la succession n’a pas encore effectué ce transfert.

Lorsque l’équipe du Sunday Times a visité la maison la semaine dernière, un homme qui a ouvert la porte a fait savoir qu’elle est en vente .  

Il a dit:

« Je suis venu pour aider les petits-fils de Mandela… Nous avons mis des meubles dans les réserves. Depuis la semaine dernière, les gens sont allés voir la maison. »

Ndaba Mandela avait accusé Moseneke et l’avocat Wim Trengove, un administrateur du NRM Family Trust, de l’avoir fait déménager, lui et ses frères, en ne payant pas les factures municipales. Il a allégué qu’ils voulaient vendre la maison. Moseneke et Trengove ont rejeté les allégations, affirmant que la fiducie avait cessé de payer les factures après qu’elles aient soudainement plus que triplé à environ R50 000 par mois.

Nelson Mandela: sa maison autrefois belle devenue une horreur après l'abandon de sa famille (Photos)

Le testament de Mandela stipulait qu’il voulait que Makgatho et ses enfants puissent utiliser la maison «à perpétuité».

« Les fiduciaires doivent… payer tous les taux d’évaluation et autres frais et honoraires municipaux à l’égard de la propriété Houghton… et maintenir la propriété Houghton en bon état.»

Ndaba a cependant allégué que les administrateurs n’avaient pas respecté le testament. 

Il a dit:

« Les administrateurs ont décidé de ne pas payer pour l’électricité afin de nous expulser et c’est la faute de la fiducie si la maison est maintenant une horreur. »

« Moseneke a amené des gens à la maison sans le dire à la famille pour qu’ils puissent faire une évaluation.  La maison vaut entre R10m et R15m. « 

Il a ajouté que si la majorité de la famille avait voté pour vendre la maison, «il était l’un des rares à ne pas voter.  Elle appartient à la famille.  Je me battrai pour ça, avec tout ce que j’ai.

Nelson Mandela: sa maison autrefois belle devenue une horreur après l'abandon de sa famille (Photos)

Moseneke a pour sa part déclaré avoir exercé ses fonctions «de manière légale, honnête et au mieux de mes capacités, correctement assisté par deux cabinets d’avocats réputés qui gèrent les affaires courantes de la succession du défunt».

Il a ajouté: «J’ai [alerté] les cabinets d’avocats sur ces multiples imputations bizarres.  J’ai été exécuteur testamentaire sans rémunération.  Je nie tout acte d’irrégularité.  Je ne répondrai pas aux accusations sans fondement. »

Publicité 2

L’un des administrateurs, M. Trengrove, a cependant déclaré que la fiducie n’avait aucune responsabilité légale de contribuer à l’entretien de la maison et aux factures municipales, mais qu’elle devait le faire parce que la famille «implorait la fiducie de l’aider. »

Trengrove a réitéré qu’ils avaient arrêté de payer les factures parce qu’ils «passaient d’environ 15 000 rands par mois à environ 50 000 rands par mois sans aucune explication».

Il a ensuite déclaré: « Nous avons repris le paiement et payé tous les arriérés, lorsque les factures sont revenues à leur niveau antérieur. »

« Nous avons arrêté de payer parce que nous estimions que nous ne pouvions pas dépenser 50 000 rands par mois de l’argent de la fiducie, pour laquelle elle n’avait aucune responsabilité, sans aucune explication pour les factures excessivement élevées.»

Trengrove a également révélé qu’une majorité «écrasante» de membres de la famille Mandela avait convenu que la maison devrait être vendue «si et quand» elle est transférée à la fiducie.

Ndaba a cependant défendu l’augmentation des factures en déclarant que celles-ci ont explosé en raison d’une fuite. Il a affirmé qu’il avait été réparé à ses frais.

Le combat de Nelson Mandela pour la liberté et les droits de l’homme fait de lui la personne la plus influente pour les jeunes africains.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page