Nigeria

Nigeria: Une fillette de dix ans utilisée dans un attentat suicide

Ces événements ne sont déroulés ce samedi 31 décembre au soir à Maiduguri, dans le nord-est du Nigéria. Il était environ 20h30 GMT et pour le réveillon de la  Saint Sylvestre les rues étaient bondées de monde. Une petite fille s’est alors approchée d’une foule rassemblée autour d’un restaurant pour l’occasion. Ces personnes abordaient la nouvelle année dans l’euphorie et la convivialité. Quelques mètres avant d’atteindre la foule, la petite fille a fait exploser sa ceinture selon les témoins. Elle est morte sur le champ mais la détonation a fait plusieurs victimes dont un très grave. A examiner son cadavre, cette fillette devait avoir dans les dix ans toujours selon les témoins.

Le porte-parole de la police de l’état de Borno, Victor Isuku a confirmé hier dimanche 01 Janvier cette attaque. Il a même ajouté que les kamikazes étaient au nombre de deux et que l’une surprise par la foule n’a pas pu faire exploser sa ceinture. Comme traitement, elle a été victime de lynchage.  M. Isuku n’a cependant pas fait de déclaration quant à l’âge de ces deux kamikazes.

Publicité

 

« Boko Haram suspecté »

Cet attentat n’a certes pas encore été revendiqué mais le mode opératoire s’apparente exactement à celui utilisé par la secte Boko Haram. En effet, Boko Haram a souvent eu recours à des femmes et jeunes filles pour perpétrer des attaques contre la population.

Le 11 décembre dernier, deux petites filles d’environ 7 ans se sont fait exploser dans un marché très fréquenté de la même ville de Maiduguri, faisant au moins 17 blessés et un mort.

Boko Haram, secte salafiste extrémiste transformée en mouvement jihadiste, a fait plus de 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés depuis 2009, selon les estimations et Maiduguri est connu pour être le berceau de la secte.

 

Publicité 2

 

 

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer