À la UneAfriqueNigeria

Nigeria : Boko Haram tue plus de 20 femmes qualifiées de sorcières

Des membres du groupe terroriste Boko Haram, ont tué plus de 20 femmes qualifiées de sorcières dans la communauté Gwoza de l’État de Borno au Nord-est du Nigeria le mardi 15 novembre.

SaharaReporters rapporte que les femmes tuées ont été qualifiées de sorcières suite au décès des enfants d’un commandant de Boko Haram, identifié comme Ali Ngulde.

« Le commandant de Boko Haram, Ali Ngulde, a massacré une vingtaine de femmes en les égorgeant après les avoir accusées d’être des sorcières à Borno. Environ 40 d’entre elles ont été enlevées la semaine dernière, plus de 10 ont été abattues dans la ville de Gwoza jeudi dernier et plus de 10 ont été tuées au cours du week-end. Les femmes étaient toutes suspectées de sorcellerie après la mort subite des enfants du commandant du groupe djihadiste. », a relaté une source militaire. 

Boko Haram, officiellement connue sous le nom de Jamā’at Ahl as-Sunnah lid-Da’wah wa’l-Jihād, fondé en 2002 à Maiduguri est une organisation terroriste islamique basée dans le nord-est du Nigeria, qui est également active au Tchad, au Niger et dans le nord du Cameroun.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!