AfriqueNigeria

Nigeria: Des spiritualistes envahissent une mosquée, attaquent l’imam et la congrégation

Samedi, des adorateurs du dieu Oro ont envahi une mosquée à Idi-Iroko, dans la région du gouvernement local d’Ipokia, dans l’État d’Ogun, au Nigeria et ont attaqué l’Imam et la congrégation avec des pierres.

Selon PUNCH Metro, les musulmans avaient attisé la foudre des traditionalistes en se rendant au festival Oro pour observer leurs prières. Cheikh Iskeel Lawal, de la Wakeelul Muslimeen des Etats du Yorubaland, d’Edo et du Delta, a déclaré que l’incident s’était produit lors de la prière de l’après-midi (Suhr) à la mosquée.

Publicité

Tout en expliquant la raison de l’attaque, Lawal a déclaré que les habitants de la communauté d’Oro avaient averti les résidents de la communauté de ne pas sortir pendant la fête de samedi.

Il a ajouté que les musulmans de la région avaient d’abord respecté la directive, mais étaient ensuite venus observer la prière de l’après-midi, qui avait conduit à l’attaque des traditionalistes Oro à l’intérieur de la mosquée.

Lawal a déclaré: «L’incident s’est produit samedi vers 13h18, alors que nos frères musulmans observaient la prière de Suhr à la mosquée Umar bin Khatab à Odan-Aje, derrière l’hôpital général d’Idi-Iroko. »

« Les adorateurs de Oro ont envahi la mosquée et ont attaqué l’Imam et la congrégation avec des pierres et les ont chassés. Ils ont ensuite détruit la propriété de la mosquée. »

Tout en mettant en garde contre la crise religieuse dans l’État, le leader islamique a déclaré: «Nous condamnons l’action des adorateurs de Oro et invitons le gouvernement à intervenir dans le dossier avant qu’il ne dégénère. »

« Ce n’est mentionné nulle part dans la Constitution nigériane de 1999 que personne, qu’il soit musulman ou non, ne doit sortir un jour ou une heure donnée à cause du festival Oro. »

« Tout le monde est libre de pratiquer ce qu’il veut. personne ne devrait imposer son idéologie à une autre personne. Le gouvernement doit intervenir avant qu’il ne soit trop tard.”

Pub


Lorsqu’il a été contacté, l’agent des relations publiques de la police dans l’Etat, Abimbola Oyeyemi, a confirmé l’incident.

Il a ajouté que le commandement avait arrêté certains des auteurs.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer