AfriqueNigeriaSanté
A la Une

Nigeria : Le nombre de victimes de la fièvre de Lassa augmente considérablement

La fièvre de Lassa est une fièvre hémorragique foudroyante provoquée par un arenavirus nommé virus Lassa, proche de l’Ebola, découverte pour la première fois en 1969 dans la ville de Lassa, dans l’Etat de Borno au Nigeria.

Elle se propage la plupart du temps par le contact avec des excréments de rongeurs qui vivent à proximité, voire à l’intérieur des habitations dans les zones d’endémie.

Publicité

Au Nigeria, l’épidémie de la fièvre de Lassa continue de faire plusieurs victimes, car le nombre de décès est passé à 70.

Le rapport d’Al Jazeera a indiqué que, six semaines après le déclenchement de l’épidémie, le nombre de victimes a grimpé et que, cette semaine, huit nouveaux décès dus à la fièvre de Lassa avaient été signalés dans trois États, jeudi.

« Quatre nouveaux travailleurs de la santé ont été touchés dans les États d’Ondo, Delta et Kaduna », a indiqué le NCDC (Centre national de lutte contre les maladies), l’agence nigériane responsable de la gestion des épidémies.

Elle a informé que le nombre de cas suspects avait « considérablement augmenté » par rapport à la situation à la mi-janvier, passant de plus de 700 à 1 708. Les cas confirmés ont également atteint 472, selon le communiqué.

Tags

SANDRA KOHET

Je suis Sandra KOHET, Web Rédactrice à AfrikMag. Passionnée de Lecture, Cuisine et voyage. sandrakohet@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer