Afrique

Nigeria : Nouvelle attaque de Boko Haram, plusieurs soldats tués!

Dans la nuit de jeudi à vendredi, une attaque de Boko Haram perpétrée au nord-est du Nigeria a fait plusieurs morts dans le rang des soldats. Le bilan de cette attaque révèle que des blessés ont été signalés.

Les terroristes s’en sont pris à un check point de l’armée nigériane. Des sources militaires ont confié à l’Agence France presse que les terroristes montaient des chameaux leur servant de moyen de déplacement.

C’est précisément à Kamuya, dans l’Etat du Borno que les soldats ont subi l’assaut des hommes de Boko Harem. La branche de cette organisation terroriste dirigée par Abou Mosab Al Barnaoui a d’ailleurs revendiqué l’attentat ayant tué 3 soldats et fait plusieurs blessés..

«Les forces du Califat ont tué cinq soldats et fait onze blessés  », a annoncé l’agence de propagande de l’Etat islamique.

Nigeria : Nouvelle attaque de Boko Haram, plusieurs soldats tués!

« Ils ont attaqué notre checkpoint, tuant trois soldats après des échanges de tirs; Les troupes se sont ensuite repliées à Buratai, où elles se sont réorganisées avec un second détachement » », a ajouté la même source militaire sous couvert d’anonymat.

Les services de sécurité n’ont pas fait de commentaire sur cet événement. Des témoignages émanant  d’un habitant confirme que l’attaque a bel et bien été menée par le groupe d’Abou Al Barnaoui.

Nigeria : Nouvelle attaque de Boko Haram, plusieurs soldats tués!


« Ajigin est le bastion des combattants d’Al Barnaoui (désigné début août par l’EI pour diriger le groupe de l’Etat Islamique en Afrique de l’Ouest, ndlr), qui sont responsables des attaques dans la région », a confié cet habitant. Cette section de Boko Haram vit dans la forêt près d’Ajigin.

L’on se rappelle qu’en décembre 2016, les autorités du Nigéria assuraient que des combattants de Boko Haram réfugiés dans la forêt de Sambisa avaient été débusqués par l’armée.

Depuis 2009, le bilan suite aux attaques de Boko Haram est lourd: 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés. Les autorités nigérianes continuent de livrer une guerre sans merci à cette organisation terroriste.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page