DiversSociété

Nigeria: un athée condamné à 24 ans de prison pour blasphème

Moubarak Bala un athée né à Kano, une ville située au Nord du Nigeria , a été condamné à 24 ans d’emprisonnement après avoir plaidé coupable à toutes les 18 accusations portées contre lui.

Bala, qui est le président de l’Association Humaniste du Nigeria, a été arrêté à son domicile de Kaduna le 28 avril 2020 et emmené à Kano, où des plaintes pour blasphème et incitation ont été déposées contre lui. Il avait auparavant publié des commentaires critiques sur l’islam, Allah et le prophète Mahomet sur Facebook, provoquant l’indignation des musulmans.

L’un de ses messages se lit comme suit : « La religion n’est pas une personne, les morts depuis longtemps sont morts, les dieux n’existent pas, alors pourquoi craindre l’analyse et la critique des œuvres qui leur sont attribuées ?”.

Il y a eu une campagne pour sa libération ou son procès, des militants affirmant qu’il n’était plus en contact avec sa femme et son avocat. Cependant, lorsqu’il a comparu devant le juge Farouk Lawan du tribunal de grande instance 4 de Kano, le mardi 5 avril, Bala a plaidé coupable à toutes les accusations. Lorsque le juge lui a demandé s’il connaissait les conséquences de son plaidoyer de culpabilité, M. Bala a insisté pour ne pas modifier son plaidoyer initial. L’avocat de M. Bala, James Ibor, avait auparavant tenté de persuader son client de modifier son plaidoyer, mais il avait insisté sur le fait qu’il était coupable des accusations.

L’avocat a cependant cité la frustration et la peur comme raisons du plaidoyer de culpabilité de son client, affirmant que son client était en prison depuis deux ans. Mais M. Bala, qui a semblé imperturbable, a levé la main et a déclaré au tribunal qu’il était coupable des accusations.

LIRE AUSSI: Pakistan: un pasteur condamné à mort pour blasphème contre l’islam


Dans son plaidoyer de clémence, M. Bala a cependant déclaré que l’intention de ses publications sur les réseaux sociaux n’était pas de provoquer la violence. Il a donc promis de ne plus répéter les messages blasphématoires à l’avenir. 

En prononçant la peine, le juge Lawan l’a condamné à 24 ans d’emprisonnement.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page