EconomieNigeria

Les Nigérians dépensent 400 milliards de nairas en pots-de-vin par an. Explication!

Le Bureau national des statistiques nigérian (NBS) a déclaré qu’environ N400 milliards sont consacrés à des pots de vin chaque année au Nigeria, compte tenu du fait que 9 des 10 pots-de-vin sont payés en espèces.

Le Bureau national des statistiques a fait cette déclaration dans “sondage de Corruption au Nigeria, Subventions: Expérience publique et réponse 2017”, publié sur le site internet du bureau à Abuja.


Le bureau a déclaré qu’il était estimé que le montant total des pots de vin payés aux fonctionnaires au Nigeria au cours des 12 mois précédant l’enquête, était d’environ 400 milliards de Nairas.

L’enquête a été menée entre avril et mai 2016 dans les 36 États et le territoire de la capitale fédérale (FCT) du Nigeria.

Le NBS a déclaré que les contribuables au Nigeria dépensent un huitième de leur salaire en pots-de-vin.

En moyenne, le rapport indiquait que presqu’un pot-de-vin était payé par chaque adulte nigérian par an.

Il a déclaré qu’en combinant le nombre total de personnes qui ont payé un pot-de-vin à un fonctionnaire avec la fréquence de ces paiements, on a estimé qu’un total de 82,3 millions de pots-de-vin ont été payés.

Il a ajouté qu’environ 82,3 millions de pots de vin ont été payés au Nigeria au cours des 12 mois précédant l’enquête.

Pub


Le rapport indique que la corruption est le troisième fléau le plus important auquel le pays est confronté avant l’état des infrastructures et des services de santé du pays.

Il a été déclaré que la corruption du secteur public, n’était pas la seule forme de corruption qui affectait le Nigeria. La prévalence de la corruption par rapport aux employés sélectionnés dans les entreprises privées était de 5,5%.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer