Santé

Le nombre de décès dus au Sida a diminué de moitié au cours de la dernière décennie. Explication!

Selon des chiffres officiels, les décès liés au sida ont considérablement diminué au cours de la dernière décennie.  La maladie qui est causée par le VIH, était l’une des 10 principales causes de décès dans le monde.

Un rapport du Programme commun des Nations Unies sur le VIH / sida (ONUSIDA) a révélé que les décès étaient passés de 1,9 million en 2005 à 1 million l’année dernière. Le même rapport note que ce changement est dû au traitement qu’ont reçu les personnes infectées.

Publicité

Le VIH ne peut pas être guéri – il peut juste être contenu en consommant des antirétroviraux chaque jour. Quand, il n’est pas contrôlé, il détruit le système immunitaire, provoquant le sida. À ce stade, les gens ont tendance à mourir de simples « infections opportunistes » comme la tuberculose.

Dans le monde, 36,7 millions de personnes vivent avec le VIH et 53% d’entre elles reçoivent un traitement qui leur donne une espérance de vie presque normale.

Michel Sidibe, directeur exécutif de l’ONUSIDA, a déclaré : « Nous avons atteint l’objectif de 2015 qui était celui de mettre 15 millions de personnes sous traitement et nous envisageons doubler ce nombre d’ici 2020 »

Selon l’ONUSIDA, les meilleurs résultats ont été obtenus en Afrique de l’est et australe. L’espérance de vie a également augmenté de 10 ans au cours de la dernière décennie.

L’Organisation a fixé une série d’objectifs connus sous le nom de « Objectif 90-90-90 », c’est-à-dire 90% des personnes atteintes de VIH doivent être diagnostiquées, 90% des personnes diagnostiquées mises sous traitement et enfin, 90% des personnes sous traitement soignées d’ici 2020.

Publicité 2

En 2016, les chiffres de leur objectif étaient respectivement de 70%, 77% et 82%.

En outre, l’Organisation a noté que le traitement inadéquat contre le SIDA en Afrique du Nord, au Moyen-Orient, en Asie et en Europe de l’Est a entrainé une augmentation considérable du nombre de décès.

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer