À la UneFootball

« Nous avons vécu l’enfer », le médecin danois raconte les moments inquiétants du malaise d’Eriksen

Le médecin de l’équipe danoise Morten Boesen a sauvé la vie de Christian Eriksen après l’effondrement du footballeur à la 42e minute du match Danemark – Finlande. Le médecin a raconté plus tard lors d’une conférence de presse ce qu’il s’était passé.

"Nous avons vécu l'enfer", le médecin danois raconte les moments inquiétants du  malaise d'Eriksen

« Je veux commencer par dire que ce que je m’apprête à dire, j’en ai discuté avec la famille de Christian . Je ne vais pas donner de détails sur son état, je vais raconter ce que nous avons vu », a-t-il commencé.

Publicité

« Nous avons été appelés sur le terrain dès la chute de Christian . Je ne l’ai pas vu, mais il était assez clair qu’il avait perdu connaissance. Quand nous sommes arrivés à lui, il était de son côté : il respirait et je sentais son pouls. Mais soudain, il n’y avait plus de battements de cœur et, comme tout le monde pouvait le voir, nous avons commencé le massage cardiaque. L’aide est venue très, très rapidement du personnel médical et avec leur collaboration, nous avons pu faire ce que nous devions faire. Nous avons commencé à intervenir pour le maintenir en vie. Heureusement, il s’est accroché à la vie », a-t-il ajouté.

«Nous avons vécu l’enfer. Quand l’un des nôtres est allongé là et se bat pour sa vie, ça me touche et ça affecte les joueurs. Et je dois dire que j’ai très, très rarement été aussi fier de certains garçons que maintenant, tout ce qu’ils ont fait pour se rassembler, jouer la seconde mi-temps, c’est impressionnant. C’est un groupe fantastique dont je suis juste très fier.»

Akon

Hello ! Je suis Boa Jules Akon, journaliste sportif et culturel, lisez mes articles sur Afrikmag, merci.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page