À la UneCôte d'IvoirePolitique

Nouveau parti/ Gbagbo propose un nom et un emblème, mais…

Laurent Gbagbo qui présente un nom, un emblème et un signe de ralliement à ses partisans du groupe de réflexion élargi. C’est la quintessence de la réunion du 14 octobre avant le congrès constitutif du nouveau parti. Mais le Congrès devra valider ou non les dites propositions.

Le Parti des Peuples Africains, en abrégé PPA-CI, c’est ainsi que pourrait se nommer le nouveau parti de Laurent Gbagbo. L’ancien président ivoirien propose ce nom au groupe de réflexion élargi qui travaille sur le sujet. En restituant les travaux préparation, le groupe indique avoir travaillé sur les textes et le manifeste du parti naissant. Ainsi, à la suite de débats, ce nom retient l’attention pour soumission au congrès.

Publicité

« A la suite de cette restitution, un débat a été mené à l’effet de trouver, entre autres, le nom, l’emblème et le sigle du parti. En ce qui concerne le nom, après un large débat, la réunion a retenu comme projet de nom: 𝗹𝗲 𝗣𝗮𝗿𝘁𝗶 𝗱𝗲𝘀 𝗣𝗲𝘂𝗽𝗹𝗲𝘀 𝗔𝗳𝗿𝗶𝗰𝗮𝗶𝗻𝘀 – 𝗖𝗼̂𝘁𝗲 𝗱’𝗜𝘃𝗼𝗶𝗿𝗲, 𝗲𝗻 𝗮𝗯𝗿𝗲́𝗴𝗲́ « 𝗣𝗣𝗔-𝗖𝗜 », renseigne le communiqué du Professeur Sebastien Dano Djédjé. Le nouveau parti de Gbagbo se veut donc panafricain, au vu de la lucarne à l’Afrique.

Selon le Professeur Dano Djédjé, le projet d’emblème du nouveau parti de Gbagbo est «𝗟𝗲𝘀 𝗱𝗲𝘂𝘅 𝗺𝗮𝗶𝗻𝘀 » 𝗲𝗻𝘁𝗿𝗲𝗹𝗮𝗰𝗲́𝗲𝘀 𝗾𝘂𝗶 𝘀’𝗶𝗻𝗰𝗿𝘂𝘀𝘁𝗲𝗻𝘁 𝗱𝗮𝗻𝘀 𝘂𝗻𝗲 𝗰𝗮𝗿𝘁𝗲 𝗱’𝗔𝗳𝗿𝗶𝗾𝘂𝗲 ». Ensuite, le signe de ralliement proposé est « 𝗟𝗲𝘀 𝗱𝗲𝘂𝘅 𝗺𝗮𝗶𝗻𝘀 𝗲𝗻𝘁𝗿𝗲𝗹𝗮𝗰𝗲́𝗲𝘀 ».

Lire aussi: Afrique du Sud/ La ministre de la Défense prise en otage: les Forces spéciales interviennent

Publicité 2

Mais pour la validation desdites propositions, une autre étape à franchir. Elles devront subir le tamisage populaire du Congrès. C’est ce que clarifie le Professeur Dano Djédjé.« Ces propositions seront soumises au Congrès qui reste souverain quant au choix définitif du nom du parti, de son emblème, de son sigle ainsi que de ses couleurs.« , note le communiqué du président du Congrès.

Le nouveau parti de Laurent Gbagbo sera connu au soir du dimanche 17 octobre 2021. Le Congrès qui s’ouvre demain est un test. Laurent Gbagbo et ses partisans veulent démontrer leur capacité de mobilisation. Ainsi, au delà de l’aspect purement technique des travaux, la commission mobilisation entend montrer que son leader mobilise toujours. Dans un contexte de tensions avérées avec Affi, Simone Gbagbo, Gbagbo montre ses muscles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page