PolitiqueUSA

Obama veut l’Internet gratuit pour les pauvres

Après l’Obamacare, le président des Etats-Unis s’attaque à une autre disparité sociale : « réduire le fossé numérique ». Comment ? Il veut amener l’Internet haut débit gratuitement dans les foyers les plus démunis.

Mercredi 15 juillet, Barack Obama a lancé le projet Connect Home dans le cadre de son plan « Connection America ». « A l’ère où vous pouvez postuler à un job, suivre un cours, payer vos factures, commander une pizza, et même trouver l’amour » depuis votre smartphone, « l’Internet n’est pas un luxe, c’est une nécessité », a-t-il défendu.

Publicité

Aux Etats-Unis, alors que 90 % des foyers de diplômés du supérieur sont connectés, les foyers les moins instruits sont moins de la moitié à être branchés, a rappelé le président. Barack Obama a également souligné d’autres données sur la disparité. Comme entre les races : 77% des blancs ont Internet, contre 61 % des noirs… Et entre les régions : le sud-est du pays est nettement moins connecté que le reste.

Pour le moment, ConnectHome concerne 27 villes et une tribue indienne. Toutes ces municipalités ont consenti à équiper « agressivement » les foyers les plus démunis. Le but est clair : augmenter les chances des enfants dont la réussite scolaire peut pâtir d’un défaut d’accès à Internet à la maison.

Des géants du secteurs ont déjà signé pour être partenaires de l’initiative, à l’instar de Google et de plusieurs fournisseurs d’accès, qui vont offrir un accès gratuit à Internet aux résidents de logements sociaux et aux écoles. D’autres offriront le haut débit à prix cassés (9 euros par mois), voire gratuitement, aux foyers recommandés par l’Administration fédérale du logement.

 

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer