Rwanda
A la Une

Paul Rusesabagina : Le verdict est enfin tombé pour le héros du film « Hôtel Rwanda »

Le verdict est enfin tombé pour le héros du film « Hôtel Rwanda ».

Paul Rusesabagina, dont la vie a inspiré le film « Hôtel Rwanda », a été condamné à 25 ans de prison après avoir été reconnu coupable de délits de terrorisme lundi.

Publicité

M. Rusesabagina, connu pour avoir risqué sa vie en abritant plus de 1 000 personnes dans son hôtel pendant le génocide rwandais, a boycotté l’annonce du verdict.

Il avait déclaré qu’il ne s’attendait pas à ce que justice soit rendue dans un procès qu’il a qualifié de « simulacre », selon un rapport du Washington Post. Il a été reconnu coupable de neuf chefs d’accusation, dont la formation d’un groupe armé illégal, l’appartenance à un groupe terroriste, le financement d’un groupe terroriste, meurtre et enlèvement. Il a été inculpé avec 20 autres personnes.

Citoyen belge et résident américain, l’homme de 67 ans a été arrêté en août 2020. Il était accusé de soutenir une branche armée de sa plateforme politique d’opposition, le Mouvement rwandais pour le changement démocratique. Ce groupe avait déclaré être à l’origine d’attaques menées en 2018 et 2019 dans le sud du pays.

« Il a fondé une organisation terroriste qui a mené des attaques au Rwanda, il a contribué financièrement aux activités terroristes », a déclaré la juge Beatrice Mukamurenzi.

Les procureurs rwandais demandaient une peine de prison à vie pour Rusesabagina, mais la juge Mukamurenzi a déclaré que cette peine « devrait être réduite à 25 ans » puisqu’il s’agissait de sa première condamnation.

LIRE AUSSI: Rwanda: la prison à vie demandée contre le héros du film  »Hôtel rwanda » Paul Rusesabagina

Rusesabagina, qui est toujours en détention, a déclaré au cours des derniers mois qu’il était innocent de toutes les accusations. Il a déclaré que son arrestation était une réponse à ses critiques à l’égard du président rwandais Paul Kagame concernant des violations présumées des droits de l’homme.

Le procès de Rusesabagina avait suscité l’inquiétude des organisations de défense des droits de l’homme et des militants du monde entier. Sa famille avait affirmé qu’il avait été enlevé et emmené au Rwanda contre son gré.

Publicité 2

M. Rusesabagina a également déclaré avoir été torturé avant d’être envoyé en prison, mais les autorités rwandaises ont démenti ces affirmations. Sa famille craint maintenant qu’il ne meure derrière les barreaux, compte tenu de son âge et de sa mauvaise santé.

Rusesabagina, qui a longtemps critiqué Kagame, a nié toute accusation de terrorisme par le passé. En 2010, le procureur général du Rwanda a tenté d’engager des poursuites contre Rusesabagina, mais il n’est jamais allé jusqu’au bout en raison de manque de preuves. Rusesabagina, qui vivait à l’époque aux États-Unis, avait qualifié les tentatives du procureur général de « sans fondement. »

Même s’il a quitté les États-Unis, Paul Rusesabagina n’a pas pu s’installer dans son pays, mais a vécu en Afrique du Sud. Il prévoyait de défier Kagame pour la présidence rwandaise, un rêve désormais compromis.

Crédit photo : africanews

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page