Afrique
A la Une

Portugal: Après le gel de ses avoirs, Isabel Dos Santos risque la prison

Visiblement, l’étau se resserre un peu plus autour d’Isabel Dos Santos la fille de l’ex-président angolais, José Eduardo dos Santos. Après avoir été accusée par la justice angolaise de « détournements de fonds, blanchiments d’argent, abus de biens sociaux et trafic d’influence », la justice portugaise, a ordonné le gel de ses comptes bancaires. A cet effet, 12 de ses comptes ont été gélés au Portugal, après le gel de ceux qu’elle avait dans son pays.

Le gel concerne aussi les avoirs de son mari, Sindika Dokolo, collectionneur d’art référencé dans le marché des pierres précieuses.

Publicité

C’est le mardi 11 février que cette décision de la justice portugaise avait été annoncée après une demande insistante du procureur général de l’Angola, Helder Pitta Gros et à la suite d’une visite du président angolais, Joao Lourenco, en Allemagne. Le chef d’Etat angolais avait réitéré devant la chancelière Angela Merkel la volonté de son pays de recouvrer ses avoirs transférés de manière illicite.

Pour le procureur, il était nécessaire de geler les investissements d’Isabel Dos Santos au Portugal car provenant des « fonds détournés ». La fille de l’ex-président angolais était impliqué dans un vaste scandale de corruption, lorsqu’elle dirigeait la Sonangol. Elle aurait « siphonné l’économie angolaise et accumulé de manière frauduleuse une fortune estimée à 2,1 milliards de dollars ».

Ce sont là les quasi-conclusions de l’enquête «Luanda leaks» coordonnée par un consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) publié le 19 janvier dernier.

D’après les révélations des médias portugais, la banque portugaise EuroBic dont elle est la principale actionnaire a indiqué que « la femme d’affaire allait vendre ses parts, c’est via cette banque qu’elle aurait transféré des fonds d’origine douteuse au Portugal ».

Par ailleurs, la police portugaise a annoncé il y a quelques jours « la mort par suicide d’un banquier portugais visé par la justice angolaise qui se trouve être le gestionnaire des comptes d’Isabel Dos Santos pour EuroBic… ».

Publicité 2


Celle qui vit aujourd’hui en exil entre Londres et Dubaï depuis l’implosion de la galaxie Dos Santos risque pour tous les chefs d’accusation, jusqu’à 30 ans de prison dans son pays.

Crédit photo: vanguard News

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer