À la UneCôte d'IvoirePolitique

PPA-CI/ Gbagbo contesté dans ses choix: voici ce qu’il répond aux mécontents de son parti

Au PPA-CI, ça grogne depuis que Laurent Gbagbo, le président dudit parti a procédé à des nominations au Secrétariat Général et dans les autres instances. Lors justement du premier secrétariat général qu’il ne devait en principe pas présider, l’ex-président ivoirien s’est invité à cette réunion pour clarifier des choses. Laurent Gbagbo révèle qu’il sait qu’il y a des mécontentements…Et se justifie.

Le PPA-CI connait ses premiers mécontents. Il s’agit de personnalités qui se sentent lésées depuis les premières nominations de Laurent Gbagbo. Ce dernier explique le fondement de ses choix et engage tout le monde à descendre sur le terrain pour se faire valoir. En justifiant ses choix, Gbagbo estime que son ancien parti ne faisait plus rêver et était frappé d’immobilisme avec des personnalités qui dormaient sur leurs lauriers.

Publicité

« J’observais la vie politique en Côte d’Ivoire et la vie de notre parti. La chose qui m’a le plus frappé c’était que nous étions un peu immobiles. Il y avait des camarades qui étaient inamovibles dans des fiefs au royaume. Et donc, la plupart des gens passaient à côté de nous pour aller là où ils voyaient du dynamisme, là où ils voyaient de la vie parce qu’on n’entre pas dans un parti où il n’y a pas de vie. On n’est pas attirés par ce qui n’a pas de vie », affirme Laurent Gbagbo.

Laurent Gbagbo pense que « Pour qu’un parti attire, il faut qu’il donne la vie, car c’est la vie qui appelle les êtres humains. La vie peut comporter des pleurs et des rires mais c’est la vie. On peut subir des défaites ou engranger des victoires mais c’est la vie. « Ayant observé cela, j’ai décidé qu’il fallait mettre la vie. C’est à dire, promouvoir des jeunes. Et sur ce point, nous avons réussi à mettre à peu près 75% de jeunes dans les organes que nous avons constitués », se justifie-t-il.

Lire aussi: Air Côte d’Ivoire réagit à l’affaire de son avion saisi au Mali : « cette tentative n’a pu prospérer et… »

Au PPA-CI, la promotion des jeunes et des femmes « ne signifie pas la mort des vieux », rassure Laurent Gbagbo qui s’adresse aux mécontents après ses nominations. « Ce que j’envisage. Les horizons nouveaux, promouvoir les femmes, promouvoir les jeunes, voilà les horizons nouveaux. Et les anciens ont des tâches d’encadrement. Alors on a fait ce travail, on dit il y a beaucoup de bruits. Des gens sont mécontents(…) On ne peut pas nommer des gens sans que d’autres ne se plaignent. Moi je n’ai pas encore vu ça. Donc je suis habitué« , note Laurent Gbagbo.

Publicité 2

« Toutes les erreurs, je suis prêt à les corriger, ajoute Laurent Gbagbo qui souhaite qu’on lui montre ses erreurs sur le terrains. Il se défend aussi d’avoir procédé à des nominations unilatérales. Il dit qu’il s’agit de fruit de nombreuses concertations avec ses hommes sur le terrain. Pour finir, il demande aux mécontents de voir le Professeur Hubert Oulaye pour les réglages.

« Tous ceux qui ont des reproches à faire sur les nominations, venez voir le Président Exécutif, il va discuter avec vous », dira Laurent Gbagbo qui règle subtilement aussi le problème de leadership entre Assoa Adou et Hubert Oulaye… C’est Hubert Oulaye qui gère le parti.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page