À la UneCongo BrazzavillePolitique
A la Une

Présidentielle: Ouattara donne les raisons de l’invalidation des candidatures de Gbagbo et Soro

En Belgique depuis son acquittement par la Cour pénale internationale (CPI) il y a quelques mois, le doute plane encore sur un probable retour de l’ex président ivoirien Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire.

Alors que la question reste incertaine, le Président Alassane Ouattara affirme ne pas consentir une quelconque opposition à l’idée du retour de Laurent Gbagbo. Dans une interview accordée à Paris Match, le chef de l’Etat ivoirien s’exprimait sans réserve sur le sujet.

Publicité

Il a commis des erreurs mais c’est un frère, et un ancien président. La Côte d’Ivoire reste son pays. Il faut attendre le verdict en appel devant la CPI, car pour l’instant il est en liberté sous condition. Ensuite, des dispositions seront prises quant à son retour, sachant qu’il est condamné à vingt ans de réclusion pour crimes économiques” Tels sont les propos retranscrits par nos confrères à l’issu de l’entrevue avec le président ivoirien.

S’agissant de l’invalidation des dossiers de candidature de Laurent Gbagbo et Blé Goudé, Alassane Ouattara s’est voulu claire dans ses explications. Selon lui, les deux opposants politiques avaient conscience que leurs candidatures seraient rejetées au vu des accusations qui pèsent contre eux.

Soro, comme Gbagbo, a été écarté, car son casier judiciaire n’est pas vierge. Tous deux le savaient parfaitement: leurs candidatures relèvent de la provocation”, a expliqué Alassane Ouattara à Paris Match.

Ce qui a tout changé, c’est le système des parrainages, inspiré du modèle sénégalais et français – ce sont d’ailleurs mes opposants qui l’ont réclamé ! Il faut un socle d’élus pour pouvoir se présenter. La plupart des exclusions ont été prononcées à cause de l’insuffisance ou de l’irrégularité des parrainages“, a-t-il poursuivi .

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page