AfriqueR.D Congo

R.D Congo: L’OMS se prépare au ”pire des scénarios” du virus Ebola

L’Organisation mondiale de la santé a jugé vendredi « élevé » le risque de propagation de l’épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo (RDC) et annoncé qu’elle se préparait au « pire des scénarios ».

Peter Salama, Directeur général adjoint de la préparation et de la réponse aux urgences de l’OMS, a déclaré vendredi à Genève qu’il espérait que la République démocratique du Congo donnerait son feu vert au déploiement d’un vaccin expérimental mais a averti que le médicament était compliqué à utiliser et n’était pas une balle magique.

Publicité

L’agence spécialisée des Nations unies a comptabilisé 32 cas (2 cas confirmés, 18 probables et 12 suspects), dont 18 décès, entre le 4 avril et le 9 mai, dans la région de Bikoro, située au nord-est de Kinshasa, à la frontière avec le Congo-Brazzaville.

« Pourquoi sommes-nous préoccupés par cette épidémie ? Bien sûr, c’est une maladie mortelle, avec un taux de létalité qui va de 20 à 90 %. Nous savons aussi que plusieurs éléments nous préoccupent parce qu’ils risquent d’amplifier cette épidémie », a expliqué M. Salama.

Il a déclaré que l’OMS avait alerté les neuf pays voisins mais considéraient actuellement le risque de propagation régionale comme “modéré”.

Le 30 mai 2017, les conseils de réglementation et d’éthique de la RDC ont approuvé l’utilisation d’un vaccin expérimental contre le virus Ebola, selon les rapports.

Un sujet particulier d’inquiétude est le fait que les cas – bien qu’étant recensés dans une seule zone rurale pour l’instant – ont été signalés dans “trois emplacements distincts”, a-t-il détaillé.

Autre facteur “amplificateur”: trois des 32 cas concernent des membres du personnel soignant (dont un est décédé), a indiqué M. Salama.

Publicité 2


Le vaccin est appelé “rVSV-ZEBOV”.

C’est la neuvième fois que le virus Ebola est enregistré en République démocratique du Congo depuis que la maladie a fait sa première apparition – près du fleuve Ebola septentrional du vaste pays d’Afrique centrale.

Apparue pour la première fois dans l’ex-Zaïre (actuelle RDC) en 1976, la fièvre hémorragique Ebola vient d’un virus qui se transmet par contact physique avec des liquides corporels infectés. Le gibier de brousse est considéré comme un vecteur potentiel.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer