Afrique

RD Congo : selon l’ONU, les combats inter-communautaires au Kasaï ne cessent de faire des victimes.

La RDC ne cesse d’être secouée par des conflits. L’ONU a indiqué ce mercredi, que vingt personnes ont été tuées dans des affrontements inter-communautaires dans la province du Kasaï. Une zone au centre du pays secouée par des violences meurtrières depuis septembre.

Ces combats ont eu lieu le 19 avril « dans la localité de Mungamba, située à 30 kilomètres à l’est de Tshikapa », capitale du Kasaï, indique ce mercredi 26 avril un communiqué de la Mission de l’ONU au Congo (Monusco). Les affrontements, « entre les communautés Lulua-Luba et Chokwe-Pende » ont fait 20 morts parmi ces derniers, ajoute le texte.

Publicité

 

Un million de déplacés

Les Chokwe-Pende se considèrent comme autochtones de la région du Kasaï et accusent les Lulua-Luba venus du Kasaï-central voisin de soutenir les miliciens Kamwina Nsapu. Ces derniers se réclament du chef coutumier Kamwina Nsapu tué en août 2016 au Kasaï-central, par les forces de l’ordre après s’être rebellé contre les autorités congolaises.

Des fosses communes recensées

Vendredi dernier, l’ONU a déclaré que le seuil d’un million de déplacés liés aux violences dans la région avait été franchi. C’est aussi dans cette zone que l’ONU a déclaré avoir recensé un total de 40 fosses communes depuis le début des violences en septembre dernier.

Ainsi, L’ONU annonçait dans un communiqué :« Il est absolument essentiel que le gouvernement de la RDC prenne les mesures nécessaires, et jusqu’ici manquantes, pour qu’une enquête immédiate, transparente et indépendante, qui établisse les faits et les circonstances des violations et atteintes aux droits de l’Homme et à la justice, soit mise en place » ;

Publicité 2


Si aucune enquête nationale n’est entreprise, le Haut commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme Zeid Ra’ad Al Hussein indique dans le document qu’il n’hésitera pas à « demander à la communauté internationale de soutenir une enquête menée par un mécanisme international, y compris par la Cour pénale internationale ».

Tags

Eunice Kouamé

Je suis Eunice KOUAME, une jeune femme passionnée de lecture, de développement personnel et de relations humaines en général. J'aime voyager, rigoler, cuisiner et surtout écrire. Vous pourrez consulter mes articles dans les rubriques conseils, couple, relations, actualités, inspiration, politique et chroniques( mon nouveau bébé ;) ) eunice.kouame@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer