France

France: rebondissement dans l’affaire Adama Traoré, le jeune noir tué lors d’une interpellation

Nouveau rebondissement dans l’affaire Adama Traoré. En effet, une nouvelle expertise médicale, dont le rapport a été publié mercredi 5 juillet par Le Parisien, confirme qu’Adama Traoré, mort à la suite de son interpellation en juillet 2016, a succombé à un “état asphyxique aigu”. La cause de cette asphyxie reste encore à établir.

 

Publicité

Expertise demandée par la famille du jeune homme

Cette nouvelle expertise vient ainsi confirmer l’autopsie et la contre-expertise réalisée en juillet 2016. En effet, établies par un collège d’experts de l’Institut médico-légal de Paris, elles avaient toutes deux conclu à une mort par “syndrome asphyxique”.

L’existence de « lésions d’allure infectieuse mentionnées dans l’autopsie et mises en avant par les autorités à l’époque, mais non relevées lors de la contre-expertise» a été écartée.

Lors de son arrestation, le jeune homme âgé de 24 ans avait été maintenu au sol sous “le poids des corps” de trois gendarmes, selon une source proche de l’enquête citant les déclarations de l’un des militaires, qui assurait n’avoir porté aucun coup.

 

Le placage ventral effectué par les gendarmes

 

L’examen de prélèvements réalisés sur le cœur d’Adama Traoré avait mis par ailleurs “en évidence un ensemble de lésions compatibles avec une cardio-myopathie hypertrophique qui est potentiellement la cause directe de la mort”, avait affirmé à l’été le procureur de Pontoise, où avait débuté l’information judiciaire.

Publicité 2

Il reste un flou sur le fait qu’Adama Traoré soit mort par asphyxie, du fait notamment d’une fragilité cardiaque ou d’une compression thoracique lors de l’intervention des gendarmes, ou de ces deux facteurs cumulés, “n’est pas tranchée” à ce stade des investigations, estime une source proche du dossier.

“La cardiopathie n’existe pas dans ce rapport”, assure Me Yassine Bouzrou, l’avocat de la famille. “Une des causes possibles de la mort, c’est le placage ventral des gendarmes qui contribue à une compression thoracique.”

Tags

Eunice Kouamé

Je suis Eunice KOUAME, une jeune femme passionnée de lecture, de développement personnel et de relations humaines en général. J'aime voyager, rigoler, cuisiner et surtout écrire. Vous pourrez consulter mes articles dans les rubriques conseils, couple, relations, actualités, inspiration, politique et chroniques( mon nouveau bébé ;) ) eunice.kouame@afrikmag.com

Articles similaires

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer