Côte d'Ivoire

Présidentielle 2020: “Alassane Ouattara n’a pris aucun engagement” (cadre du RDR)

Alors que la bataille de la présidentielle de 2020 bat son plein, et qu’une vive tension anime le RHDP (Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix), des cadres du RDR font des déclarations qui en disent long.

D’un côté les cadres du PDCI pensent que la candidature à la présidentielle de 2020 au nom de la coalition houphouestiste devait leur échoir. Ces derniers font référence à l’Appel de Daoukro, durant lequel Henri Konan Bedié a appelé ses militants à soutenir l’actuel président pour son second mandat dans le cadre d’une alternance politique. Mais du côté du RDR, si rien n’a été dit de concret, plusieurs sorties médiatiques de certains cadres laissent entendre qu’aucun engagement n’aurait été pris par le Président Alassane Ouattara.

Publicité

L’ancien ministre Sanogo Mamadou, membre de la direction du Rassemblement des Républicains (RDR, parti présidentiel) et vice-président du comité d’organisation du 3ème congrès ordinaire de cette formation, a bien confirmé cette thèse.

“Alassane Ouattara ne s’est engagé “ni à Daoukro, ni vis-à-vis de qui que ce soit, laissant croire que le RDR n’allait pas avoir un candidat en 2020, ou allait faire la passe à un parti quelconque du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir)” a relevé M. Sanogo, samedi lors d’un meeting à Agboville.

Pour le Secrétaire général adjoint chargé des élections au RDR, venu sensibiliser les militants de son parti dans l’Agneby-Tiassa à participer massivement au prochain congrès du parti, le seul document écrit qui existe dans le cadre du Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la paix (RHDP) est celui de Paris, paraphé en 2005 par les partis membres.

Tous les partis membres peuvent compétir au premier tour de la présidentielle. Celui d’entre eux qui se qualifie pour le second tour devra être supporté par les autres’’, a-t-il fait savoir, citant ce document.

L’ancien ministre ivoirien de la Construction va plus loin en accusant l’ex-président Henri Konan Bedié d’être la cause des maux du  « C’est Bédié qui est à la base de la déchirure du RHDP. »

Pour Sanogo Mamadou, conformément au dernier discours du chef de l’Etat, il existe en Côte d’Ivoire, une constitution qui permet à tout le monde de compétir.

A partir de ce moment, il est souhaitable, a-t-il ajouté, de permettre aux ivoiriens de se recentrer sur l’essentiel, qui est d’accompagner le gouvernement au travail et de permettre au président de la République de dérouler la suite de son programme pendant les trois ans et demi à venir, afin de lancer le pays sur la voie de l’émergence proposée“.

Pub


Le RHDP compte 5 partis à savoir le RDR, le PDCI-RDA, l’UDPCI, l’UPCI, et le Mouvement des Forces d’Avenir (MFA), ainsi qu’un parti observateur, le PIT (Parti ivoirien des travailleurs). Mais à l’occasion des législatives de décembre 2016, l’UDPCI et l’UPCI s’étaient retirés de la coalition, dénonçant une injustice à leur faite par les parti cadres de l’alliance, le PDCI et le RDR notamment.

La semaine dernière Monsieur Cissé Bacongo, ex-Ministre de l’Enseignement Supérieur et cadre du RDR avait tenu un meeting au cours duquel il a laissé entendre également que rien n’empêchait le RDR de proposer un candidat aux prochaines présidentielles.

Tags

Hippolyte YEO

Hello, Je suis Pharel Hippolyte YEO, passionné d'High-Tech et de culture. Sur AfrikMag, je vous donne des news fraiches concernant les innovations technologiques en Afrique, le Showbiz africain et la vie de la diaspora africaine. hyeo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer