Divers

Salariés ayant contracté le cancer: Samsung Electronics prend une décision

Samsung Electronics a présenté ses excuses vendredi aux travailleurs qui ont développé un cancer après avoir travaillé dans certaines de ses usines, mettant ainsi fin à un conflit de plus de dix ans avec le plus grand fabricant de téléphones mobiles au monde.

Les groupes de la campagne ont déclaré qu’environ 240 personnes avaient souffert de maladies liées au travail après avoir été employées dans les usines de Samsung, plusieurs jeunes femmes étaient en train de mourir.

Selon SHARPS, une organisation qui milite pour les droits des travailleurs et qui a particulièrement suivi cette affaire, on dénombre 319 victimes, dont 117 décès.

Le père d’un travailleur décédé âgé de 22 ans et le co-président de la société, Kim Ki-nam, ont signé un accord de règlement formel à Séoul sous la surveillance d’autres anciens employés handicapés.

« Nous présentons nos excuses sincères aux travailleurs victimes de maladie et à leurs familles », a déclaré le co-président de la société, Kim Ki-nam.

«Nous n’avons pas réussi à gérer correctement les risques pour la santé dans nos usines de semi-conducteurs et d’écrans LCD.»

Samsung Electronics est le plus grand fabricant de puces pour téléphones mobiles au monde et la filiale phare du groupe Samsung, de loin le plus grand conglomérat contrôlé par une famille qui domine l’économie du Sud.

Samsung exploite actuellement de vastes complexes de production de semi-conducteurs à Suwon, ainsi que dans les villes de Hwaseong et de Pyeongtaek, au sud de Séoul, ainsi que Xian en Chine.

Le dirigeant de Samsung n’a cependant pas dit explicitement que le lieu de travail de ces employés était la cause directe de leurs maladies. L’entreprise s’excuse donc, et va compenser les employés, anciens comme actuels, qui souffrent d’une maladie en lien avec une exposition à des produits chimiques.


L’indemnisation, qui pourra se monter jusqu’à 150 millions de wons (un peu moins de 120 000 €), est disponible pour ceux ayant travaillé dans une des usines concernées pendant plus d’un an. Samsung remonte jusqu’à 1984, et les salariés concernés ont jusqu’à 2028 pour faire une demande.

Ce montant couvre 16 types de cancer, certaines autres maladies rares, les fausses couches et les maladies congénitales des enfants des travailleurs.

Le scandale a éclaté en 2007 lorsque des anciens travailleurs des usines, au sud de Séoul, et leurs familles ont déclaré que le personnel avait été diagnostiqué ou était décédé de diverses formes de cancer.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page