Santé

Secourisme : Des gestes simples pour sauver un brûlé

Une brûlure est une blessure qui, selon sa gravité, se caractérise par des lésions voire la destruction de la peau, des chairs et parfois des os. Les brûlures peuvent être causées par le feu, des produits chimiques, une surexposition au soleil, un froid intense ou par un effet de frottement.

Brûlure au premier degré

Une brûlure au premier degré est une brûlure de faible importance qui se traduit par une simple rougeur et une sécheresse de la peau. Les brûlures au premier degré sont superficielles puisqu’elles n’atteignent que l’épiderme, c’est-à-dire la couche la plus superficielle de la peau. Elles ont tendance à se résorber d’elles-mêmes en quelques jours et en ne laissant aucune cicatrice.

Brûlure au second degré

Une brûlure au second degré est une brûlure relativement importante. On distingue les brûlures au deuxième degré superficiel et les brûlures au deuxième degré profond. Dans le premier cas la peau est rouge, ce qui correspond à un coup de soleil important. Le second cas désigne les brûlures qui ont atteint les couches superficielle et moyenne de la peau : l’épiderme (qui est détruit) et le derme. Dans ce cas la peau est rouge foncé avec de petites zones blanches.

Brûlure au 3ème degré

Une brûlure au 3ème degré est une brûlure extrêmement grave qui nécessite une prise en charge par un service d’urgences. Elle touche la peau sur une grande surface et en profondeur en affectant toutes ses couches : épiderme, derme et hypoderme. Ces lésions sont tellement graves qu’elles détruisent les terminaisons nerveuses, ce qui empêche de ressentir la douleur. En cas de brûlure au troisième degré la peau est très sèche, comme cartonnée.


Traitement

Il faut immédiatement appliquer de l’eau froide. Cette application a 3 actions principales : elle calme les douleurs, hydrate la peau et surtout elle diminue la température locale.


En effet, il faut savoir que l’évaporation de la chaleur est vingt fois plus rapide avec l’eau qu’avec l’air

Le pronostic n’est en effet plus le même quand il s’agit d’une brûlure au 3ème degré, car la couche basale de la peau, véritable « usine à peau » à l’origine du renouvellement des cellules cutanées, est détruite. L’eau peut stopper à temps le processus au 2ème degré, de moindre conséquence. C’est donc une question de secondes et de millimètres.

Les bons réflexes

  • Supprimez la cause de la brûlure !
  • Allongez la victime en cas de brûlures étendues.
  • Déshabillez-la (ne tentez pas de retirer les vêtements collés à la peau).
  • Aspergez la brûlure d’eau du robinet, froide ou tiède (mais jamais glacée), pendant 15 minutes.
  • Recouvrez la victime avec un linge humide et propre (drap…) puis une couverture (paradoxalement, une brûlure étendue peut se compliquer secondairement d’une hypothermie !).
  • Évitez l’application de beurre, de vinaigre et autres pommades qui risquent de compliquer la tâche des médecins. Seule la Biafine est tolérée après le refroidissement initial.
  • Appelez les pompiers ou transporter la victime à l’hôpital si possible

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page