À la Une Afrique Sénégal

Deux députés sénégalais emprisonnés pour agression

SENEGAL

Un tribunal au Sénégal a condamné lundi deux députés à six mois de prison pour avoir agressé une collègue enceinte Amy Ndiaye Gniby , lors d’une rixe au parlement.

Les deux hommes, Massata Samb et Amadou Niang du parti d’opposition PUR, ont également été condamnés à payer un total de 5 millions de francs CFA en compensation à Amy Ndiaye, qui est membre de la coalition au pouvoir Benno Bokk Yakaar.

Ndiaye a été hospitalisée après l’incident et risquait de perdre le bébé, a déclaré son avocat Baboucar Cissé lors du procès. Elle est maintenant sortie de l’hôpital mais reste dans une situation « extrêmement douloureuse », a-t-il ajouté.

La rixe avait éclaté le 1er décembre lors d’un débat budgétaire à l’Assemblée nationale au cours duquel Samb avait critiqué Ndiaye. Dans des images télévisées qui ont choqué le Sénégal, on pouvait voir Samb gifler Ndiaye après s’être moquée de ses propos. Ndiaye a répondu en jetant une chaise sur Samb. D’autres députés ont ensuite poussé Ndiaye au sol, après quoi elle a reçu un coup de pied dans l’abdomen par Niang.

Bien que des images de l’attaque aient été diffusées dans tout le pays, les deux hommes ont nié les accusations de coups et blessures. Un de leurs avocats a déclaré qu’ils feraient appel de la décision.

« Ils vont rester en prison dans l’attente d’un appel », a déclaré à l’AFP l’un de leurs avocats, Abdy Nar Ndiaye.

La bagarre a aggravé les tensions politiques au Sénégal qui ont augmenté depuis que le parti au pouvoir a perdu sa confortable majorité dans une élection de juillet.


La perte a été largement considérée comme une réprimande du président Macky Sall dans un contexte d’incertitude quant à savoir s’il briguera un troisième mandat en 2024, une décision qui, selon l’opposition, violerait les limites de mandat et une promesse antérieure.

M. Sall, 60 ans, a refusé d’indiquer clairement s’il envisageait de se représenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *